Aux Fêtes de Genève, le feu d’artifice, au moins, a fait l’unanimité

A Genève, le traditionnel feu d’artifice estival tiré depuis la rade a attiré des milliers de spectateurs samedi soir. Clou des Fêtes de Genève, désormais appelées Geneva Lake Festival, le spectacle pyrotechnique a offert cinquante minutes d’éblouissement.

La manifestation était placée sous haute surveillance en raison du contexte terroriste international. Des blocs de béton ont été placés au début août sur les axes routiers autour de la rade pour empêcher le passage d’un camion, comme lors de l’attentat de Nice il y a un mois.

Lire aussi:
Fêtes de Genève: le dispositif de sécurité sera renforcé

Les quais et le pont du Mont-Blanc ont été fermés à la circulation dès vendredi, et la présence policière était renforcée. Pour cette édition 2016, raccourcie par rapport à la pratique antérieure, les critiques n’ont pas manqué, à la fois sur ces barrières de sécurité que sur certaines installations.

Lire également:
Les Fêtes de Genève 2016 ont-elles tenu leurs promesses?

Des centaines de milliers de curieux

Le grand feu d’artifice a malgré tout attiré des centaines de milliers de personnes, dans une ambiance bon enfant. Cette année, il a été confié au GroupeF, de Christophe Berthonneau. L’artificier français a récemment conçu les feux de la cérémonie d’ouverture des jeux Olympiques de Rio. Travaillant dans le monde entier, il avait déjà animé la rade en 2000, à l’occasion du sommet social de l’ONU.

En vidéo. Extraits du feu filmés avec un drone par la société GlobalVision

Collaborant avec des artificiers genevois, GroupeF a composé samedi soir un tableau mouvant centré sur le lac. Des flammes étaient projetées depuis la jetée du Jet d’eau et depuis six bateaux. La barque historique «La Neptune» est entrée en scène, occupée par des personnages en habit de lumières. Le jet d’eau a été allumé en cours de spectacle, accentuant le contraste entre le feu et l’eau.

Le spectacle était accompagné d’une bande-son originale de Scott Gibbons. Le compositeur américain avait enregistré des sons réels – carillons, bateaux à vapeur, cloches d’église, cris de mouettes. La sonorisation a été améliorée, avec 41 tours d’enceinte placées tous les 50 mètres autour de la rade.

La première fusée s’est élevée au-dessus de la rade à 22h00. Le bouquet final s’est terminé cinquante minutes plus tard. En tout trois tonnes de poudre et 15 000 effets visuels ont illuminé le ciel, le lac et les avoisinants. Le spectacle pyrotechnique genevois est un des plus importants du genre en Europe.

Article source: https://www.letemps.ch/suisse/2016/08/14/aux-fetes-geneve-feu-dartifice-lunanimite feux d'artifice, , artificier /