Béthune : une femme brûlée au second degré par un feu d’artifice sauvage le soir du sacre des Bleus

Venue fêter la victoire de l’équipe de France sur la Grand-place de Béthune, Léona Mysliwski a été victime d’un feu d’artifice improvisé, tiré par un groupe de jeunes au milieu d’une petite foule de supporters. La jeune femme de 19 ans a été immédiatement projetée à terre par cette violente explosion.

« Sur le coup, je ne comprenais pas ce qu’il se passait, raconte-t-elle. J’ai juste vu d’énormes fusées, elles étaient beaucoup trop près de moi, et l’une d’entre elles m’a explosé à la poitrine. »
 

Son maillot a été complètement brûlé par l'explosion. / © DR Son maillot a été complètement brûlé par l'explosion. / © DR
Son maillot a été complètement brûlé par l’explosion. / © DR

Lorsqu’elle reprend ses esprits, la jeune femme voit ses amis crier et s’évanouit en voyant ses blessures. Tout son bras gauche est brûlé au second degré et des fusées ont causé plusieurs impacts sur ses mains et son thorax. Les médecins lui ont aussi imposé une semaine d’arrêt de travail.

Léona a été la seule victime de ces fusées, tirées autour de 22h. « J’ai servi de bouclier humain et heureusement, mes amis étaient juste en état de choc, pas blessés », reprend-elle.

« Maintenant, j’ai du mal à me lever parce que j’ai des hématomes sur tout le corps. Mes amis m’ont dit que c’est quand j’avais rampé pour sortir de la fumée », explique-t-elle.

 

Un message très relayé

Choquée, elle ne se souvient que partiellement de l’accident. Des pompiers qui se trouvaient sur place ont pu la prendre en charge rapidement avant qu’elle soit transportée aux urgences.

Le lendemain, elle se rend au commissariat pour porter plainte contre X. « Je l’ai fait pour retrouver ceux qui ont fait ça. C’est juste inconscient, ils doivent comprendre », dit Léona calmement. La préfecture avait effectivement interdit par arrêté les tirs de fusées.
 

Léona Mysliwski

Dimanche je suis allée à bethune, pour faire la fête comme tout les jeunes de mon âge. Je n’avais pas peur car la mairie à prôné une grande sécurité. Vers 00h, j’ai été impressionné de voir un feu…

Sans nouvelles de sa plainte, elle poste un message sur son compte Facebook expliquant l’accident avec des photos de ses blessures. Il sera relayé plus de 2 000 fois. « Des gens qui ont été témoins de l’accident m’ont envoyé des photos et des vidéos pour m’aider. J’ai reçu beaucoup de messages de soutien. »

Au vu de l’impact de cette publication, le maire de Béthune a déclaré qu’il allait fournir les vidéos des caméras de surveillance de la ville aux forces de l’ordre pour faire avancer l’enquête. Léona Mysliwski attend toujours que les coupables soient identifiés.

 

Article source: https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/pas-calais/bethune/bethune-femme-brulee-au-second-degre-feu-artifice-sauvage-soir-du-sacre-bleus-1514743.html feux d'artifice, , artificier /