Béziers : le voile va se lever sur la crèche de l’hôtel de ville

Elle sera officiellement inaugurée, ce lundi à 18 h 30. Moins d’un mois après le jugement du Conseil d’État se prononçant contre l’installation d’une crèche dans le hall de l’hôtel de ville de Béziers en 2014, Robert Ménard persiste et signe. Les personnages de la Nativité vont donc s’installer bien au chaud dans l’entrée de la mairie.

“Touche pas à ma crèche” clame, en Une, la dernière livraison du magazine municipal, paraphrasant ainsi le célèbre slogan imaginé par SOS Racisme en 1985.

Et les “plumes” municipales enfoncent le clou : “(…) Oui, la crèche ! Tant pis pour ceux qui s’acharnent à l’interdire. Tant pis pour ceux qui ont fait condamner celle que nous avions installée en 2014. “Ils” attaquent notre crèche chaque année. “Ils”, ce sont ceux qui veulent toujours tout interdire, surtout ce qui est bien de chez nous. “Ils”… ce sont en réalité ceux qui n’aiment ni Béziers, ni la France, ni nos traditions…”

Cadre juridique

Voilà le décor planté. L’hôtel de ville de Béziers aura, contre vents et marées, sa crèche cette année. D’ailleurs, le premier magistrat l’avait clairement annoncé, le 10 novembre dernier, à Midi Libre : “Nous ferons notre crèche cette année ! Nous avons choisi des thèmes plus provençaux qui mettent en scène des maisons tuilées, des santons bien plus nombreux racontant les métiers d’autrefois… Cela viendra concorder avec les chalets en bois installés à l’extérieur”.

A LIRE AUSSI – Béziers : Robert Ménard persiste, la crèche sera quand même installée en mairie

Robert Ménard ne se fait, en revanche aucune illusion. Il s’attend à ce que sa crèche estampillée 2017 soit, elle aussi attaquée. “À chaque crèche, nous avons des poursuites différentes. Cela donne lieu à toute une batterie de décisions”, confiait-il, courant novembre, sur le site Boulevard Voltaire.

Mais, le 10 novembre, dans nos colonnes, le maire de Béziers expliquait que “nous avons pris en compte les différentes décisions de la justice pour mieux faire coïncider notre crèche au cadre juridique défini par le Conseil d’État”.

En effet, en novembre 2016, le Conseil d’État a clarifié le droit applicable aux crèches dans les bâtiments publics, après des décisions contradictoires de plusieurs tribunaux. La plus haute juridiction administrative a tranché pour une interdiction de crèches dans un bâtiment public “sauf si des circonstances particulières montrent que cette installation présente un caractère culturel, artistique ou festif”. Par ailleurs, le Conseil d’État estime que dans les autres emplacements publics, l’installation d’une crèche de Noël est légale, “sauf si elle constitue un acte de prosélytisme ou de revendication d’une opinion religieuse”.

Insérée dans un dispositif

C’est donc dans le champ laissé libre par les magistrats administratifs que Robert Ménard entend inscrire l’installation de sa crèche. “Cela veut dire qu’il faut l’insérer dans tout le dispositif des fêtes de Noël. Cela nous permettra de plus coller à la jurisprudence qui est en train de se mettre en place. On s’adaptera au fur et à mesure”, détaillait l’élu, il y a quelques semaines. Et effectivement, cette année, des chalets de santonniers ont pris place sur le parvis de l’hôtel de ville. Ainsi, après avoir contemplé la crèche municipale et s’en être inspiré, les Biterrois pourront acheter leurs figurines, place Gabriel-Péri, pour confectionner à leur tour la Nativité chez eux.

Un tour de passe-passe que ne digèrent pas les opposants à la crèche municipale. Constatant que “le maire s’entête à placer une crèche religieuse dans le hall de la mairie, malgré sa condamnation par le Conseil d’État et sans avoir saisi les élus du conseil municipal”, la Ligue des Droits de l’Homme, le Parti communiste, le Parti socialiste et des citoyens appellent à “un rassemblement pacifique sur le parvis de l’hôtel de ville”, ce lundi dès 18 h. Ils entendent ainsi demander à Robert Ménard de “respecter la loi de 1905 portant sur la laïcité dans la République française et la décision de justice”.

Article source: http://www.midilibre.fr/2017/12/03/beziers-le-voile-va-se-lever-sur-la-creche-de-l-hotel-de-ville,1597631.php feux d'artifice, , artificier /


Faites appel pour vos fêtes à un Magicien sur Lyon, Geneve, Lausanne, Annecy. Pour les entreprises, offrez-vous une conférence spectacle sur le mentalisme ou vous apprendrez tous les secrets du mentalisme. Pour une animation de stand, Fred Ericksen vous propose la magie iPad et iPhone. Innovez lors de vos après-midi ou même lors de soirées d'entreprise avec notre Bubble Creator et son Spectacle de Bulles Géantes. Découvrez un Spectacle de cabaret rempli de surprises pendant deux heures et, si vous allez vous marier, alors offrez-vous des animations prestigieuses avec Le Magicien de mon Mariage. Faites appel à des artificiers professionnels pour tirer le feu d'artifice de votre mariage. Tout au long de l'année et particulièrement pendant les fêtes de fin d'année, à Noël notamment, vous trouverez des Spectacles pour enfants interactifs sur des thèmes comme Harry Potter, Starwars et même des bulles géantes avec un professeur de chimie très amusant. Revivez l'époque médiévale avec notre chasseur de dragons et ses animations médiévales ! Et visitez nos marchés médiévaux avec les costumes de nos deux magasins parisiens pour la location de déguisement pas cher. Venez visiter notre boutique de lingerie coquine avec ses accessoires. Plein d’autres animations à découvrir chez Sur Mesure Spectacles, Agence Événementielle spécialisée Arbre de Noël et chez Décor Fête, spécialiste Décoration et Anniversaire. Faites appel à des artificiers professionnels pour tirer le feu d'artifice de votre mariage. Pensez également pour vos animations poker avec notre spécialiste en démonstration de triche au Poker. Découvrez les effets spéciaux pour magiciens avec Ulitmate Fire Products