Bordeaux : le feu d’artifice réveille et énerve les habitants

Bordeaux, capitale des feux d’artifice. C’est vrai qu’on ne compte plus trop le nombre de ces bouquets pyrotechniques qui illuminent très régulièrement, à la belle saison, le ciel bordelais. Mais malgré l’habitude, celui qui a retenti ce mardi soir a, semble-t-il, très désagréablement surpris les habitants de Bordeaux, qui n’ont pas manqué de réagir, notamment sur les réseaux sociaux. Il a été tiré devant la place de la Bourse entre 23 heures et 23 h 30 depuis une barge devenue véritable canonnière, qui était un peu plus tôt passée sous le pont Chaban. 

D’abord parce qu’il n’avait pas vraiment été annoncé et était particulièrement long et imposant. Certains se sont donc interrogés, inquiets de la nature exacte de toutes ces explosions un soir de début de semaine.

Ensuite parce que la date, le 14 mai, semblait ne correspondre à rien de connu qui puisse le justifier. Renseignements pris, il s’agissait du feu d’artifice du « Dîner du palais », organisé dans le cadre de Vinexpo, salon réservé aux professionnels du vin. Ces derniers, contrairement à la grande majorité de la population de Bordeaux, étaient donc au courant.

Une soirée privée

Ce que confirme Anne Cousson, directrice de la communication de l’événement. « Le tir de ce feu d’artifice a été décidé par Vinexpo pour remercier les exposants qui dînaient au Palais de la Bourse. Nous avions les autorisations et tout a été fait dans les règles « , rappelant qu’un autre feu d’artifice avait été tiré en 2017, devant le hangar 14, dans les mêmes conditions.   

« Après coup, nous nous excusons pour le côté anxiogène. Mais c’était une volonté de notre part de ne pas communiquer sur ce feu d’artifice. Il s’agissait d’un événement privé. Si nous l’avions annoncé, il aurait fallu rentrer dans un autre dispositif de sécurité pour le public, que nous ne pouvions pas assumer. Il arrive, parfois, qu’on entende un feu d’artifice auquel on n’est pas convié ».

Les pompiers prévenus

Du coté de la mairie, on précise que Vinexpo, « a bien déposé devant la commission des manifestations publiques un dossier complet. Cette demande a été acceptée ». « Après, précise la ville, il revient à l’organisateur d’en faire ou non la communication. C’est évident que s’il avait annoncé ce feu d’artifice, l’organisateur serait rentré dans une autre dimension à devoir gérer un afflux de public. » 

« Lorsque vous avez de 10 000 ou 50 000 personnes sur les quais, il faut prendre toute une batterie de mesure, mise en place de barrières, réorganisation de la circulation ».

Même tonalité en préfecture où l’État confirme que ce feu d’artifice a bien été déclaré comme il se doit. « Il y a obligation de le faire dès que le volume de pièces tirées dépasse les 30 kilos, ce qui était le cas; leur périmètre de sécurité était réglementaire et Vinexpo avait pris attache avec le Sdis afin que les sapeurs pompiers soient avertis en amont de leur dispositif et puissent aussi gérer les éventuels appels du public sur leur standard. »

Article source: https://www.sudouest.fr/2019/05/15/bordeaux-le-feu-d-artifice-reveille-et-enerve-les-habitants-6078394-2780.php