Carcassonne. Toutes les retombées du feu d’artifice

Toutes les télévisions françaises étaient braquées sur la Cité et son sublime feu d’artifice du 14-Juillet, le JT de 13 heures de TF1 y a consacré son ouverture d’édition mais aussi ses toutes dernières images, Canal +, BFM TV, M6… «C’est un incroyable buzz», confirme Roland Encoyand, de la société . Sur la toile, de nombreux internautes ont posté leurs vidéos amateurs et on a compté en quelques heures, plusieurs centaines de visites. Les retombées économiques et touristiques sont difficilement chiffrables, mais tous les hôtels affichaient complet, les restaurateurs de la bastide et de la Cité ont préparé des menus «14-Juillet» afin de faciliter le service et l’organisation en cuisine et bien mal avisés étaient ceux qui n’avaient pas réservés. Malgré les interdictions, de nombreux vendeurs à la sauvette ont voulu eux aussi leur part du gâteau. Quant à l’aire d’autoroute d’Auriac, elle est arrivée à saturation à 16h45 laissant pleinement profiter les1500 personnes privilégiées des animations et des concerts essentiellement de groupes locaux.

90 000 € de budget

Les habitués du feu étaient en tout cas unanimes : « C’était l’un des plus beaux que l’on ait jamais vus», pouvait-on entendre ici et là le soir même mais aussi encore le lendemain.

La ville a dépensé 90 000 € pour le feu, une enveloppe qui pèse lourd mais la société Lacroix-Ruggieri n’a pas caché que le feu de Carcassonne lui coûte en réalité plus cher, de l’ordre d’environ 10 000 € de plus, et s’étonne que le coût du feu repose sur les épaules de la seule ville sans subvention du département ou de la région vu l’ampleur de l’événement. Le feu d’artifice de la Cité reste en tout cas la plus belle et la plus efficace des vitrines.

Sabrina Rezki

Médiatiques, touristiques, économiques, le feu d’artifice de la Cité engendre une manne et une image sans pareilles pour la ville mais aussi pour la société chargée de le tirer.


Place Saint-Jean : évacuation

Le temps où les clients des restaurants de la place Saint-Jean assistaient au feu, sous le feu, est révolu. Un arrêté municipal, cette année, a mis un terme à cette pratique dangereuse et a contraint les trois restaurants de la place à cesser tout service dès 21 h 30 et à ne reprendre qu’à 23 h 30. Les touristes et clients présents ont été évacués et un « cordon » de sécurité, impliquant la police nationale comme municipale, a été mis en place pour empêcher tout retour sur les terrasses. On le sait, les retombées du feu peuvent être dangereuses et c’est pour la sécurité de tous que cette décision a été prise. De graves brûlures et blessures sont encourrues quand on est percuté par une bombe, même si elle n’est que ludique…

Article source: https://www.ladepeche.fr/article/2011/07/16/1129186-toutes-les-retombees-du-feu-d-artifice.html