Charlene Wittstock fugueuse ? Le prince Albert de Monaco dément et attaque !

Réactualisation : La réplique n’a pas tardé. Quelques heures après que L’Express a ébruité une présumée fugue de la fiancée du prince Albert de Monaco, Charlene Wittstock, le Rocher, comme nous le pressentions, contre-attaque par la voie de l’avocat du prince, qui apporte un démenti formel et attaque en justice. Selon une information, cette fois, du Figaro, Me Thierry Lacoste, avocat du prince Albert II et de Charlene Wittstock, s’est élevé avec force contre une rumeur délirante : « C’est du délire, tout est faux. C’est comme le sida d’Isabelle Adjani (…) Cela fait trois semaines que la rumeur tourne. On nous annonce régulièrement la parution d’enquêtes sulfureuses dans plusieurs magazines allemands mais il n’y a rien. » Précisant qu’il était « avec le prince et Charlène Wittstock à Paris il y a trois jours » et promettant « que tout va bien« , Me Lacoste a indiqué que les choses n’en resteraient pas là : « Je suis en train de faire un constat d’huissier et nous lançons une procédure en référé contre l’Express.« 

Le prince Albert II de Monaco dément tout mariage !

Caroline de Monaco et Ernst August de Hanovre : divorce imminent ? Démenti du Palais.... (réactualisé)

Caroline de Monaco : son amie Maryam Sachs dément les rumeurs de liaison avec Ernst August de Hanovre...

Sans vouloir désavouer nos confrères de L’Express ni remettre en cause leur sérieux, on ne pouvait que s’armer de scepticisme quant à cette révélation au parfum de scandale que peu étayée. Un épisode qui met en exergue combien le mariage du souverain monégasque de 53 ans est un sujet sensible…

 

Publié le 28 juin à 13h10 : Avec le prince Albert de Monaco et Charlene Wittstock, c’est avéré, on est loin de la féérie du mariage de William et Kate – lesquels sont dispensés de noce sur le Rocher pour cause de visite officielle en Amérique du Nord. Le pire, c’est que leur cas s’aggrave.

Leurs apparitions, même désespérément mornes, font toujours sensation, comme lors du Jumping International de Monte-Carlo le week-end dernier, mais la situation se détériore à quelques jours de leur union, qui doit être célébrée vendredi 1er et samedi 2 juillet en principauté. Tandis que l’AFP se passionnait ce mardi matin pour la « folie pyrotechnique » de 15 minutes et les 1 001 roses de feu que l’artificier star Jacques Couturier incrustera dans le ciel monégasque pour célébrer le mariage – un des grands moments des célébrations estimées au total à quatre millions d’euros -, l’Express balance un sacré pétard, assourdissant : Charlene Wittstock a tenté de s’enfuir et d’échapper au mariage !

Une fugue stoppée par la police !?!

L’hebdomadaire français, titrant « Péril sur le mariage« , affirme que la fiancée du prince a tenté de se faire la malle : « Il y a quelques jours, la fiancée du prince Albert, 53 ans, Charlene Wittstock, 33 ans, aurait voulu interrompre les préparatifs de son mariage et repartir en Afrique du Sud. Mais pour quelle raison ?« 

Sur son site lexpress.fr , le newsmagazine détaille la folle info/rumeur de cette fugue à destination de l’Afrique du Sud stoppée… à l’aéroport de Nice, par la police ! Rocambolesque. Récit de cette tentative d’évasion : « Tout commence, il y a une semaine, avec le départ précipité de la future princesse pour l’aéroport de Nice où elle avait décidé d’embarquer sur un vol en direction de l’Afrique du sud. Un vol sans retour. Ebranlée, Charlene Wittstock venait d’apprendre, quelques heures plus tôt, que la vie privée de l’homme qu’elle s’apprête à épouser et qui avait publiquement confessé, en septembre 2005, l’existence d’un enfant adultérin avec Nicole Coste, n’était pas aussi exemplaire qu’elle l’imaginait.« 

Un nouveau scandale en préparation ?

L’Express avance « qu’un journal dispose de tous les éléments d’une histoire qui risque d’ébranler une nouvelle fois la Principauté« , d’une « affaire qui met depuis quelques jours en émoi – et en panique – les cercles les plus fermés de la Principauté« . Une nouvelle liaison (avec une femme, un homme ?) ? A la manière dont sont anglés les propos de L’Express, concernant cette supposée nouvelle révélation sulfureuse sur la « vie privée » (au passé et au passif déjà chargé) du prince Albert, faudrait-il pressentir un scandale de l’ordre d’une troisième paternité illégitime ? Le timing serait désastreux, évidemment : d’abord en raison de la simultanéité de la révélation et du mariage, mais aussi parce qu’on vient d’apprendre, d’après les « Confidentiels » du Figaro (qui tient l’info du palais princier) que Jazmin Grace et Alexandre, les deux enfants illégitimes connus du prince Albert, ne seront pas présents dans la cour d’honneur du palais samedi, jour de la cérémonie religieuse du mariage. Une volonté du prince de « préserver ses enfants d’une exposition médiatique« , selon Albert de Monaco. Une explication recevable, et même louable, mais c’est aussi (et surtout ?) une manière de laisser à la porte un passé délicat à gérer, à l’heure de convoler…

Rattrapée de justesse par le clan Pastor, Charlene boude

D’après L’Express, il aurait fallu toute l’influence du clan Pastor, une des grandes familles monégasques (Michel Pastor notamment, beau-père de David Hallyday, est un fameux businessman, qui posséda Hédiard et l’AS Monaco), pour retenir Charlene Wittstock et lui faire passer son coup de sang. Depuis, « Charlene Wittstock, qui était à Paris en début de semaine pour essayer sa robe de mariée, boude ostensiblement les réunions et les festivités familiales. Un « service minimum » qui inquiète à quelques jours » des célébrations du mariage. Avec une si mauvaise publicité, le record de 2 milliards de téléspectateurs établi par William et Kate semble inattaquable. A moins de vouloir avoir une chance de voir un clash le jour J…

L’affaire est-elle concrète ou s’agit-il d’un excès de sensationnalisme d’un média (l’exclu de L’Express ne mentionne aucune « source ») ? Sera-t-elle étouffée ? Aura-t-elle d’autres répercussions ? S’il a suscité beaucoup moins d’effervescence que celui de William et Kate dans les mois qui le précédèrent, le mariage d’Albert et Charlene se rattrape tristement et aliment l’image bien terne d’un couple dont le bonheur, au contraire des jeunes Anglais, ne se lit absolument pas. Ce qui est déjà suffisant en soi pour avoir mauvaise presse… Sur l’Illustré.ch, la journaliste Françoise Boulianne-Redard publiait dernièrement un brûlot hélas plein de sens, intitulé Charlene, princesse de la tristesse, et débutant ainsi : « Il y avait un moule pour fabriquer une épouse à Albert II de Monaco, l’ex-nageuse sud-africaine s’y est laissé enfermer. Qu’a-t-elle gagné? Un futur mari vieillissant et coureur, une principauté aussi glamour qu’un supermarché moscovite et un mariage marketing.« 

Article source: http://www.purepeople.com/article/albert-de-monaco-sa-fiancee-charlene-wittstock-a-fugue-pour-fuir-le-mariage_a82667/1