Dans les coulisses des feux d’artifice – 14/07/2015 – ladepeche.fr

Le feu d’artifice est un rituel du 14-Juillet. Des dizaines de milliers de personnes se déplacent pour admirer le show pyrotechnique nocturne. En voici les coulisses.

Un feu d’artifice se prépare longtemps à l’avance. Pour assurer le bon déroulement du spectacle, il faut toute une organisation et toute une entreprise.

Le feu d’artifice agenais porte la signature de la société villeneuvoise Bugat depuis plusieurs dizaines d’années. «La mairie d’Agen joue la carte du local», précise Christophe Crozier, gérant de Bugat .

Il est notamment à l’origine de la conception artistique des feux d’Agen et Villeneuve-sur-Lot.

Des mois de travail pour quelques minutes

Créer un show pyrotechnique d’une quinzaine de minutes prend plusieurs mois. «Cette année, nous avons démarré en janvier», indique-t-il. Quatre jours de création artistique où il faut sélectionner et lier les effets pyrotechniques tout en les synchronisant avec un fond musical.

Puis vient le moment de la mise en liaison à l’usine villeneuvoise. «Nous sommes quatre personnes à temps plein à l’année mais l’été nous embauchons 120 artificiers vacataires». Pendant le show, pas le temps de profiter, «de toute façon, je n’ai pas besoin de regarder, je sais au bruit si tout se passe bien», explique l’artificier.

Au total, ce seront plus de 1 000 bombes et 300 kg de poudre qui explosent jusqu’à 150 m de hauteur pour le show agenais de 19 minutes.

Côté sécurité, l’équipe devra être particulièrement vigilante et notamment en matière de vent, ce dernier est le pire ennemi de l’artificier. «À partir de 25 km/h, il faut doubler les distances de sécurité, à 50 km/h on annule», détaille Crozier. Pas de souci cette année, les conditions sont optimales.

Retrouvez toutes les photos du feu d’artifice du 14-Juillet dans notre édition de demain.

Article source: http://www.ladepeche.fr/article/2015/07/14/2143161-dans-les-coulisses-des-feux-d-artifice.html feux d'artifice, pyrotechnie, artificier / pyrotechnie