Des spectacles Couturier qui partent en fumée – Ouest

La Baule, Jard-sur-Mer… Les annulations des pyrotechniques tombent en cascade, avec le contexte sécuritaire d’état d’urgence. Et à l’artificier Jacques Couturier d’en faire les frais.

Entretien

Jacques Couturier,

président de Jacques couturier organisation (JCO).

Des communes ont annulé leurs feux d’artifice d’août. Quelles conséquences pour JCO ?

Malgré la crise, nous avions fait une excellente saison. Jard-sur-Mer m’a prévenu la semaine dernière de son annulation, je ne peux pas prévoir s’il y en aura d’autres. Les équipes ont travaillé depuis ce printemps pour préparer les spectacles, leurs scénarios…

L’entreprise a une bonne assise en ce moment, donc nous pouvons traverser la période. Mais si nos grosses manifestations, comme la Fête des lumières, à Lyon, ou la Saint-Nicolas, à Nancy annulent… On pourrait sûrement envisager des licenciements. Je ne maîtrise absolument rien pour l’instant.

Dans ce type d’annulation, êtes-vous assuré d’être payé ?

Il y a un contrat. Avec la Ville, on s’arrange pour un dédommagement des frais fixes. Il y a des pertes. C’est une situation qui n’est satisfaisante pour personne.

Tout doit être démonté, il faut reconditionner les pièces d’artifices. Heureusement, elles se conservent plusieurs années. Je ne peux pas chiffrer tout cela, car il y aura peut-être d’autres annulations.

Comment avez-vous réagi lorsque les mairies vous ont prévenu ?

Je respecte la décision de tous les maires, mais je ne m’y attendais pas. Les petites communes n’ont pas les moyens de remplir les arrêtés préfectoraux sur la sécurité. Je trouve ça dommage car, dans le contexte actuel, les gens trouvent les spectacles de pyrotechnique réconfortants.

En les annulant, on encourage les terroristes à continuer. Mais je ne me fais aucun souci sur la volonté des mairies de continuer à avoir des à l’avenir.

Est-ce la première fois que vous vous retrouvez dans ce cas de figure ?

Oui, vraiment. La saison aurait pu être mauvaise si nous n’avions pas su nous renouveler dans nos spectacles, si la météo avait été médiocre. Là, nous aurions eu une emprise pour changer la donne. Sauf que dans ce contexte, on ne peut pas avoir de stratégie pour l’entreprise, mais je ne lâcherai pas.

Quelles consignes de sécurité pour vous sur les manifestations maintenues ?

Nous allons assurer les spectacles de La Tranche-sur-Mer, Saint-Hilaire-de-Riez ou encore Saint-Jean-de-Monts. La partie pyrotechnique n’est pas concernée par des mesures spéciales, c’est l’accueil du public qui pose problème. Nos exigences sont très élevées en termes de sécurité, on peut difficilement en rajouter.

Article source: http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/la-roche-sur-yon-85000/des-spectacles-couturier-qui-partent-en-fumee-4416393 feux d'artifice, , artificier /