Dreamhack Montréal – La grande messe du esport

Publié le 18 août 2016 | par Bruno-Pierre Campeau

Un week-end bien rempli attendait les mordus de eSport à la place Bonaventure la semaine dernière avec le tout premier Dreamhack en sol canadien. Plusieurs compétitions et activités étaient au menu tout au long de l’évènement.

Dès le vendredi, on pouvait voir joueurs et visiteurs entrer dans l’énorme salle. Plus de 1 200 personnes étaient présentes dans la section BYOC, apportant leurs machines, souvent hautes en couleur. Une scène particulièrement familière, étant donné que plus tôt cette année, la Lan ETS se tenait au même endroit. L’ampleur du nombre de joueurs a réellement été différente entre les deux évènements. Selon Max St-Onge, une des têtes dirigeantes de la Dreamhack, l’évènement du week-end dernier met plus l’accent sur les visiteurs que ceux qui achètent une place à la section des joueurs.

Visiblement, la salle était réellement ajustée pour un grand nombre de spectateurs, avec deux scènes pour les tournois plus “amateurs” de la section BYOC ainsi qu’une section pour les animateurs Twitch pour pouvoir commenter les nombreux tournois en cours. Les jeux ayant le privilège de la scène étaient Counter-Strike: Global Offensive et Dota 2. De plus, on pouvait trouver une très modeste section dédiée aux speed running de jeux vidéo organisés par les associations NoReset et la North American Speed Run Association (NASA).

BEL_8060

Les indies étaient de la fête

Loto-Québec était aussi de la partie avec une zone dédiée aux développeurs indépendants. Plusieurs développeurs indépendants invités par l’organisme gouvernemental ont installé leur kiosque pour présenter leurs projets. Ressemblant à la Zone des jeux indépendants présente au Comiccon de Montréal, la zone a présenté quelques rares apparitions tels Children of Zodiarcs de Cardboard Utopia et le petit dernier de Nine Dots Studios, Outward.

La raison pour laquelle Loto-Québec s’investit dans le jeu vidéo est en partie sa mission. Patrick Healey explique que l’organisme s’occupe aussi de promouvoir la culture et le jeu et tente de diversifier son approche avec la venue de l’eSport et du jeu vidéo. Loto-Québec serait possiblement intéressé à apporter son aide à d’autres évènements dans la province.

BEL_8558

Un Blizzard en été avec la WCS

Un tournoi d’envergure, la World Championship Series de StarCraft 2, s’est passé sur la troisième scène de la Dreamhack. C’est la première fois que la vénérable compagnie Blizzard vient poser ses pieds en sol québécois avec cet évènement. Un niveau de production incroyable était au rendez-vous avec un studio de production sur place, les animateurs habituels des tournois et rien de moins que le designer en chef du jeu, David Kim.

Écrans brillants, faisceaux lumineux aveuglants et , la scène était de loin la mieux équipée pour donner un spectacle d’envergure. La foule débordait de tout côté des gradins pour regarder la finale. Espérons que ce sera un premier évènement parmi plusieurs pour Blizzard au Québec.

BEL_8587

Réussite, mais pas sans problèmes

Pour une première édition, la Dreamhack a semblé être un succès à plusieurs niveaux. L’évènement a été rondement mené sur plusieurs points, mais comme à l’habituel, ce genre d’évènement ne se finit pas sans pots cassés. Le début de la WCS a eu un début quelque peu cahoteux avec des problèmes de connexion internet dus à des équipements défectueux. Autre point qui est venu gâcher l’évènement : la finale de CS:GO qui a souffert d’une attaque DDOS en troisième manche.

Ceci étant dit, il semble que la Dreamhack a fait des heureux : un courriel envoyé au détenteur de billets fondateur mentionne que l’évènement sera effectivement de retour en 2017 avec d’autres dates canadiennes selon Slingshot Esport. Espérons que nous verrons d’autres compétitions de haut niveau telles la Northern Arena ou une apparition de la MLG en sol canadien avec le retour de la Dreamhack en 2017.

Crédit photo: Belziir Photography

Mots-clés : , , , , , , , ,


À propos de l’auteur

Bruno-Pierre Campeau

Président cofondateur

Cofondateur de Multijoueur, Bruno est un grand passionné de l’industrie vidéoludique. Non seulement il aime jouer, mais il adore discuter de cet univers. N’ayant pas la langue dans sa poche, il ne se gêne pas de critiquer les erreurs qui passent sous ses yeux!


Dans le même sujet


Laisser un commentaire Annuler la réponse.

Article source: http://multijoueur.ca/2016/08/18/dreamhack-montreal-la-grande-messe-du-esport/ feux d'artifice, pyrotechnie, artificier / pyrotechnie