Feu d’artifice de l’US Lézat pour sa der à domicile

Journée faste pour les Lézatois, qui pour leur dernier match de poule à Géraud-Sieurac ont tiré un magnifique feu d’artifice. Un repas des supporteurs et une superbe victoire de l’équipe réserve face au leader (15-5) avaient annoncé le match des «ténors» de la meilleure des façons.

Coup d’envoi des visiteurs et rapidement les locaux sont en action. Dès la 2e minute l’attaque se développe, longue passe de Lagarde et Lacoste file derrière la ligne ; Boy transforme (7-0). Lavignac va se reposer dix minutes pour faute, mais dans la foulée, une attaque Boy, Lagarde, Naylis se termine par un en-avant. Trois minutes plus tard, Boy est à la manœuvre et offre un caviar à son «beauf», qui envoie Rives à dame. Boy transforme (14-0). Les visiteurs sont pris de vitesse et manquent des plaquages, ce qui ne pardonne pas. Toutefois, ils ne veulent pas «mourir» sans rien tenter : un contre dans leurs 20 m est poursuivi au pied et l’ailier Feillant parvient à marquer ; Michic transforme (14-7). À la 20e, après deux points de fixation, Boy récupère le cuir et, après deux feintes, va entre les poteaux ; il transforme (21-7). Arrive la 25e minute, où, suite à un choc anodin entre les deux ailiers, le joueur de Seilh est victime d’une très sérieuse commotion.

Lézat conserve la tête de la poule

La présence d’esprit des joueurs et de l’arbitre lui évitera le pire. Une longue interruption sera nécessaire (40 minutes) avant son évacuation par les pompiers.

Durant le dernier quart d’heure, les locaux marqueront deux essais. D’abord, une pure merveille : prise de balle en touche par Durand qui, sur l’attaque, reprend le cuir, d’une magnifique chistera décale son ailier, qui lui remet pour un superbe essai. Boy ajoutera un nouvel essai pour un score de 33-7 à la pause.

À la reprise, Lézat continue son festival. Rives s’échappe après une mêlée, transmet à Bebon qui conclut entre les poteaux. Puis c’est au tour d’Yzard de montrer ses qualités en perçant et en offrant l’essai à Rives. Le score passe à 47-7 (44e). Les visiteurs ne ferment pas le jeu et, sur leurs rares munitions, essaient de produire du jeu ; pendant dix minutes, ils occuperont le camp local mais ne marqueront pas, Lagarde sauvant au pied une action près de la ligne. La domination sera stérile et se terminera par un «jaune» pour le troisième ligne visiteur. Après un moment de flottement, à l’heure de jeu, les «rouge et jaune» desserreront l’étreinte et, suite à une touche près des buts visiteurs, un ballon porté enverra Marty derrière la ligne (52-7). À la 70e, une prise de balle en touche de Passuello permettra au roublard demi de mêlée local Lagarde de clôturer le score pour les siens : 57-7. Seilh tentera d’exploiter encore quelques ballons et sera récompensé par un essai en bout de ligne d’Iglesias, essai transformé par Dejoy. L’arbitre sifflera la fin sur le score de 57-14.

On retiendra aussi l’obtention du bonus offensif qui permet aux Lézatois de rester en tête de poule.


US LEZAT 57 – SEILH-FENOUILLET 14

(M-T : 33-7). Arbitre de champ : M. Gimat (comité Midi-Pyrénées).

Pour Lézat : 9 essais de Lacoste (2e), Rives (10e et 45e), Boy (20 et 36e), Durand (30e), Bebon (43e), Marty (61e), Lagarde (70e) ; 6 transformations de Boy.

Pour Seilh : 2 essais de Feillan (13e) et Iglesias (79e) : 2 transformations de Mchich et De Joy.

Evolution score : 7-0,14-0,14-7,21-7, 26-7,33-7,40-7,47-7,52-7,57-7,57-14.

US LEZAT. Brugnerotto, Yzard, Moumin ; Durand, Digrégorio ; Michelon (cap.), Bebon, Lavignac ; Lagarde (m), Saubesty (o) ; Déjean, Naylis, Boy, Rives ; Lacoste. Remplaçants : Ladet, Marty, Passuello, Coffe, Fougeray, Boucher, Sanchez.

Carton jaune : Lavignac (6e).

SEILH. Bergèe-Cau, Herlant, Carrizosa ; Saint-Blancat, Brian ; Laurent, Idrissi, Alary ; Zozaya (m), Halif (o) ; Cazeneuve, Fernandez, Durrousseau, Feillon ; Mchich. Remplaçants : Lepagney, Santos, Chinette, Iglesias, Dejoy.

Carton jaune : Idrissi.


Dans les vestiaires

C. Bardy (coentraîneur de Lézat) : «Très content du jeu fourni. On a pris cette rencontre très au sérieux. On a produit un jeu construit et agréable qui a dû satisfaire les spectateurs».

D. Boy (joueur de Lézat) : «On a été sérieux et appliqués. L’accident du joueur de Seilh nous a sérieusement perturbés. On lui souhaite un rapide rétablissement».

Article source: https://www.ladepeche.fr/article/2018/03/05/2753545-feu-artifice-us-lezat-der-domicile.html