Feu d’artifice du 14 juillet à Saint-Tropez…la nouvelle date reste un mystère! | Côte d’Azur | Nice-Matin – Nice

Mystère. La date du report du spectacle pyrotechnique annulé le 14 juillet dernier, reste un drôle de mystère. Aussi épais qu’une nuit… sans feu d’artifice.

Chez les bookmakers anglais, avides de paris aléatoires, celui-ci aurait une belle cote.

Même si cela a tangué à l’hôtel de ville, après les nombreux messages d’incompréhension, rapportés par les habitants et les estivants, on a pris son temps pour mesurer la situation. «On a réfléchi et on a trouvé une solution», annonce l’élu à la sécurité, Michel Perrault, la voix réjouie.

Laquelle ? «On l’exposera dans quelques semaines, on a trouvé un moment privilégié. On le dira le moment venu», élude-t-il.

Le secret demeure pour une raison inconnue. L’effet de surprise peut-être… On devine donc que ce n’est pas pour demain — ni cette semaine –, que ce spectacle nocturne prendra corps au large de la Ponche.

Au lendemain de ce flop, certaines voix avançaient que ce feu aurait pu avoir lieu ce 14 juillet, si la Ville avait consenti à une rallonge financière.

Interrogé, Michel Perrault dément avec véhémence, tout problème lié à une question financière : «pas du tout. C’est une connerie. Même gratuitement, on n’aurait pas pu le réaliser».

Ainsi, l’équipage de la SNSM n’a pas été sollicité pour aller récupérer la barge à Antibes, là où le moteur du remorqueur avait pris feu : «c’est impossible et interdit que le Bailli soit mobilisé pour cela. Imaginez qu’il survienne un accident en mer à ce moment-là dans le Golfe de Saint-Tropez !»

Il va plus loin, avançant une explication juridique.«Si la commune avait fourni une barge de substitution, c’était désormais sa responsabilité qui aurait été engagée en cas d’incident».

Pour lui,«on ne peut pas courir ce genre de risques» avec une telle activité pyrotechnique. «Il y a des règles, tant pis pour le spectacle. C’est simplement dommageable pour l’image…»

Les paris sont ouverts !

Quand est-ce que ce sacré feu pourrait être tiré dans la nuit tropézienne ? Var-matin soumet quelques suggestions. Vous aussi, faites nous parvenir vos idées pour une nouvelle date à agence.st-tropez@nicematin.fr

Le 29 juillet : ce jour-là, Var-matin organise avec la Boule tropézienne, un grand concours de pétanque en souvenir d’Eddie Barclay. Un événement qui sera suivi d’une belle soirée blanche sur la place des Lices. Alors pourquoi ne pas tirer le feu cette nuit-là ? D’autant que les fêtes magiques du producteur de musique se terminaient toujours par un scintillant spectacle pyrotechnique.
– Probabilité : 3 %

Le 4 août : parce que ce jour-là, en 1789, les privilèges sont abolis par l’assemblée constituante qui met un terme au système féodal. Ce serait un trait d’union parfait avec le 14 juillet.
– Probabilité : 15%

Le 15 août : en mémoire du Débarquement de Provence, des festivités sont organisées dans le village. Vu que la patrouille de France est déjà passée le 20 juillet dernier, un feu ferait office de compensation. Problème, ce soir-là, le ténor Vincent Niclo est programmé à la Citadelle. Interférences en vue.
– Probabilité : 50%.

Les 11 et 12 septembre, c’est l’arrivée en hydravion du raid Latécoère qui fait revivre les voyages devenus mythiques de l’Aéropostale entre la France et l’Afrique.
– Probabilité : 7 %

 Du 26 septembre au 5 octobre, auront lieu les Voiles de Saint-Tropez. Pourquoi ne pas déployer cette fête qui se déroule entre terre et mer, jusque dans les airs ?
– Probabilité : 25 %

Article source: http://www.nicematin.com/cote-dazur/feu-dartifice-du-14-juillet-a-saint-tropezla-nouvelle-date-reste-un-mystere.2297629.html