Feux d’artifice, mariages, prières ou kickboxing : ils ont dit au revoir à 2018 et bonjour à 2019

Tout au tour de la planète, voici comment ils ont passé le cap de 2018 à 2019.

Feu d'artifice sur Harbour Bridge à Sidney
Feu d’artifice sur Harbour Bridge à Sidney © AFP / PETER PARKS

2019 est d’abord apparu à l’est, dans les îles Samoa, les Fidji et la Nouvelle Zélande.  

À Auckland, les douze coups de minuit, annoncés par un décompte lumineux projeté sur la fameuse Sky Tower, ont été marqués par un feu d’artifice tiré depuis le sommet de cette tour de télévision. 

Feu d’artifice record à Sidney

Les feux d’artifice du réveillon du Nouvel An ont aussi éclaté sur l’emblématique Harbour Bridge et l’opéra de Sydney. La plus grande ville d’Australie s’est offerte, pour la nuit de lundi à mardi, le plus grand feu d’artifice jamais tiré sur l’emblématique Baie de Sydney.  C’est une quantité record d’engins pyrotechniques, ainsi que des couleurs et des effets inédits, qui ont enflammé pendant 12 minutes le ciel de l’agglomération pour le plus grand plaisir du million et demi de spectateurs attendus. 

2019 a été proclamée par l’ONU Année internationale des langues autochtones. La Baie de Sydney sera le théâtre de cérémonies célébrant les cultures aborigènes, y compris la projection d’animations sur les pylônes du Sydney Harbour Bridge.

Le joueur de tennis Andy Murray à Brisbane
Le joueur de tennis Andy Murray à Brisbane © AFP / Saeed Khan

Avant d’aller faire la fête, le joueur de tennis britannique Andy Murray était sur un court, et a été l’un des premiers à voir le monde version 2019, avec Rafael Nadal,  en portant ces lunettes de fête lors du tournoi de tennis international de Brisbane. 

Prières en Inde

En Inde, au sanctuaire sikh du Temple d'or à Amritsar
En Inde, au sanctuaire sikh du Temple d’or à Amritsar © AFP / NARINDER NANU

Les fidèles sikhs indiens ont rendu un hommage au dernier coucher de soleil de 2018, à la veille du nouvel an 2019, au sanctuaire sikh du Temple d’or à Amritsar, lieu incontournable de l’Inde. 

Kickboxing au Japon

La Saint-Sylvestre a été marquée à Saitama, au nord de Tokyo, par un juteux combat-spectacle très attendu entre la superstar américaine Floyd Mayweather et un jeune champion japonais de kickboxing, Tenshin Nasukawa. En un round, Floyd Mayweather s’est débarrassé de son adversaire, et remporte 9 millions de dollars. 

Le temple Jogye dans le centre de Séoul
Le temple Jogye dans le centre de Séoul © AFP / Jung Yeon-je

Dans le centre de Séoul, dès que minuit est passé, ce bouddhiste est allé prier devant les lanternes lors des célébrations du Nouvel An au temple Jogye. 

Victoria Arbour à Hong Kong
Victoria Arbour à Hong Kong © AFP / ANTHONY WALLACE

À Hong Kong, 300.000 personnes se sont pressées sur les berges de Victoria Harbour pour assister à 10 minutes d’un feu d’artifice tiré depuis cinq barges.

À Jakarta, en Indonésie, des centaines de couples se sont dit « oui » lors d’un gigantesque mariage collectif tandis que les autorités ont demandé aux  habitants de la province de Banten, récemment frappée par un tsunami meurtrier, d’annuler toutes les fêtes du Nouvel An par respect pour les victimes.

Juste avant, quelques instants suspendus

En Birmanie, avant le que le soleil ne se couche
En Birmanie, avant le que le soleil ne se couche © AFP / YE AUNG THU

En Birmanie, cette enfant, vend quelques ballons aux fêtards avant que la nuit tombe et que 2018 ne sombre pour toujours. 

En Colombie, par superstition, on sort ses poupées Old Year
En Colombie, par superstition, on sort ses poupées « Old Year » © AFP / Joaquin SARMIENTO

En Colombie, c’est incontournable, les gens préparent des « poupées Old Year ». Ici elles sont à vendre à Rionegro, dans le département d’Antioquia. C’est l’une des superstitions les plus traditionnelles de la culture populaire colombienne.

Pour marquer les célébrations du nouvel an, le dernier bain de l'année sur une plage naturiste au Cap d'Agde, dans le sud de la France
Pour marquer les célébrations du nouvel an, le dernier bain de l’année sur une plage naturiste au Cap d’Agde, dans le sud de la France © AFP / Pascal Guyot

En France, sur la plage naturiste du Cap d’Agde, le bain traditionnel du nouvel an en Méditerranée a bien eu lieu, mais sans bouée ni gilet (jaune) de sauvetage. 

À Paris, douze mille policiers ont été déployés, et 148.000 dans l’ensemble du pays, et aucun incident majeur n’a été signalé.  Sur les Champs-Elysées, épicentre de la contestation ces dernières semaines, 300.000 personnes selon le ministère de l’Intérieur se sont rassemblées pour attendre les douze coups de minuit, dans une ambiance bon enfant, avec un spectacle son et lumière projeté sur l’Arc de Triomphe.  Seuls quelques dizaines de « gilets jaunes » étaient visibles dans la foule de touristes et de badauds.

Rio dans la danse  

Le Christ Rédempteur s’est coloré, ses mains se sont jointes et sa tête s’est inclinée, dans une attitude de recueillement, avant de reprendre sa position habituelle les bras écartés: les lumières projetées sur l’iconique statue de Rio de Janeiro ont donné aux centaines de milliers de Cariocas une spectaculaire illusion d’optique, clou des célébrations tout en feux d’artifice de la « Cité Merveilleuse ».

Article source: https://www.franceinter.fr/monde/feux-d-artifice-mariages-prieres-ou-kickboxing-ils-ont-dit-au-revoir-a-2018-et-bonjour-a-2019