Groupe F : "ce qui touche les gens, c’est l’émotion d’une chorégraphie"

« Le 31 décembre va avoir lieu l’épilogue de la série des Révélations » annonce le directeur artistique du Groupe F, compagnie de présentant une renommée internationale. Marsactu vous l’avait annoncé, c’était la surprise de dernière minute sortie du chapeau de l’association Marseille-Provence 2013. Le huitième et dernier épisode des Révélations aura donc lieu après une série d’illuminations au Château d’If, sur les falaises et dans les calanques de Cassis, à Martigues, au Théâtre de Provence d’Aix et enfin, le 31, sur l’Etang de l’Olivier à Istres…

Clôturer cette série à Marseille a un sens particulier pour Chrisophe Berthonneau, directeur artistique du Groupe F : « Marseille est une ville extraordinaire, c’est une ville de la mondialisation avant la mondialisation. Cette ville a tout pour elle, simplement, ce qui lui manque c’est qu’elle se reconnaisse elle-même. » Si le directeur artistique juge que Marseille est fascinante, notamment pour les compagnies artistiques qui y travaillent en pagaille, il estime toutefois qu‘ »elle a du mal à se reconnaître dans des choses plus contemporaines. Peut-être que Marseille-Provence 2013 aura permis que cette partie un peu plus jeune existe au détriment de la grande tradition marseillaise. »

Tenir le public en haleine

Les Révélations constituent un cycle de spectacles vivants, que l’on ne peut résumer à un seul de feu d’artifice. Le 31, « on va envahir le Vieux port avec des bateaux pilotés par des artistes, et c’est eux qui vont bouger les feux d’artifice dans le port. Du coup on travaille avec notre matériau qui est l’humain, l’expression de spectacle vivant. Et en même temps on utilise l’outil pyrotechnie pour marquer un espace, révéler un endroit, et en définitive tenir les gens en haleine pendant le spectacle. La musique baigne l’ensemble des manifestations. »

En fin de compte, souligne Christophe Berthonneau, « ce qui touche les gens, c’est l’émotion d’une chorégraphie ». Quand il écrit des scénarios, le directeur artistique cherche à ce que chacun y reconnaisse sa propre histoire, de façon à toucher tout le monde. « Il y a souvent sept ou huit histoires qui sont racontées les unes dans les autres ». Dans la mesure où Christophe Berthonneau souhaite plaire à tout le monde, aussi bien aux enfants qu’aux adultes et à tout type de public, « c’est très casse-gueule, on risque fort à ne pas être radical » concède t-il. Rendez-vous pour en juger ce 31 décembre, sur le Vieux-Port.

Révélations, épisode 7 à Istres, 18 h, sur la façade de l’Hôtel de ville et sur l’Etang de l’Olivier. Episode 8 à Marseille, Vieux-Port, vers 19 h 20 précédé à 19 h des sculptures d’eau du Crystal Group.

Article source: http://www.marsactu.fr/culture-2013/groupe-f-ce-qui-touche-les-gens-cest-lemotion-dune-choregraphie-32798.html feux d'artifice, pyrotechnie, artificier / pyrotechnie