Huit mois de prison ferme pour un gilet jaune après un tir de feu d’artifice sur les policiers à Montélimar

Montélimar, France

Un gilet jaune de Montélimar a été condamné ce mardi après-midi par le tribunal correctionnel de Valence à huit mois de prison ferme. Cet homme de 30 ans a tiré un mortier de feu d’artifice contre les policiers à la fin de la manifestation devant le site d’Amazon, il y a un mois. Il avait déjà été condamné il y a un an pour des violences. La procureure avait requis contre lui 18 mois de prison ferme.

Le tribunal s’est longuement penché sur son attitude sur les réseaux sociaux, où il se présente comme l’organisateur du barrage du rond-point de Montélimar sud, et en particulier sur sa messagerie privée Facebook, sur laquelle il a lancé des appels à combattre les forces de l’ordre. Tous les messages ont été lus à l’audience : « il faut s’armer« , ou encore « on va cramer du CRS« .

Un contact avec des « Black blocs »

La présidente rappelle que le 15 décembre dernier, il a également contacté des Black blocs grenoblois. « Je ne cherchais pas des casseurs, je voulais juste des renforts de jeunes motivés pour résister car on en avait marre de se faire tout le temps charger et gazer » explique-t-il à la barre. « Mais quand vous les avez vu arriver à soixante, cagoulés et avec des masques à oxygène, vous ne vous êtes pas dit que ça a peu de chance de tourner à la manifestation pacifique ? » insiste la présidente, en rappelant alors l’épisode du tir au mortier de feu d’artifice qu’il commet contre les policiers. Le tir de projectile a d’ailleurs été filmé et la vidéo postée sur sa messagerie privée de Facebook, qu’il accompagne de messages type « dommage j’ai que la fin de la vidéo tu les aurais vu courir mdr« .

Je n’ai blessé personne, je ne suis pas un bandit

Lui reconnaît et dit regretter. Venu sans avocat, il explique également que les vidéos sur les réseaux sociaux de violences policières et de répression entraînent une surenchère, « ça nous monte à la tête, on se dit qu’il faut résister » ; « Ce n’est pas pour me défendre, mais ces feux d’artifice, les magasins n’ont pas le droit de les vendre« . Et d’ajouter : « ça m’aurait éviter de faire une belle connerie« .

Article source: https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/8-mois-de-prison-pour-le-gilet-jaune-apres-un-tir-de-feu-d-artifice-sur-les-policiers-a-montelimar-1547575212