Jazz et swing avec le Big Band 81

À chaque concert, le Big Band 81 affiche sa carte d’identité musicale tout entière orientée vers le swing, un swing en grande formation qui sera sur la scène du théâtre, ce dimanche 3 février à 17 h 30. Pour éviter la déconvenue de ceux qui l’an dernier n’avaient pas pu entrer faute de place, il est fortement conseillé de réserver. Car, fort d’une réputation acquise depuis de longues années, son audience ne cesse de s’élargir dans un effort de renouvellement constant. Pour revivifier les thèmes du répertoire que le public attend et lui en faire connaître de nouveaux, le chef d’orchestre David Pautric peut compter sur le socle solide des chefs de pupitres. Au fil des ans, les sections se sont renforcées et les nouveaux arrivants se sont trouvés intégrés dans une dynamique ascensionnelle. Ce sang neuf qu’apportent les meilleurs élèves de la classe de jazz témoigne de l’effet attractif que représente la musique des Big Bands pour les jeunes générations.

Lorsqu’ils prennent un solo, le tromboniste Sacha Lourties, le sax baryton Jérémie Lucchese et le guitariste Alex Labastrie font preuve d’une maîtrise précoce. Ils sont dans le sillage de ces piliers de l’orchestre que sont devenus Franck Mottin, Remy et Cécile Vidal qui double son rôle de trompettiste par celui de chanteuse en titre. Cette émergence de talents n’est possible que grâce à une alchimie qui fait cohabiter des amateurs passionnés de jazz, des professeurs de musique, leurs élèves ou anciens élèves et des guest stars.

Pour ces hôtes de marque, le Big Band 81 est un véritable écrin de swing qui sert de tremplin à leur maestria. Avec comme invité vedette Nicolas Gardel, la trompette sera à l’honneur. Ses solos sont toujours attendus avec cette sonorité, ce sens de la mélodie et de l’improvisation qui ont pour effet de galvaniser tout l’orchestre en poussant chacun à donner le meilleur de lui-même. Ainsi s’est construite la réputation d’une formation associée au Conservatoire de Musique et de Danse du Tarn et en partenariat avec l’ADDA qui conjugue classicisme et innovation pour délivrer un swing étourdissant. Cette pulsation fondamentale dynamise l’ensemble et donne tout leur impact aux riffs grâce à une architecture sonore bien charpentée que le Big Band 81 consolide en faisant appel à ses ressources internes et aux talents d’écriture musicale présents dans ses rangs. Il donne ainsi sa pleine mesure à travers de nouveaux arrangements et de nouvelles transcriptions toujours aussi flamboyantes qui laissent toute sa place à l’inattendu. La découverte, ce piment qui fait de tout concert swing une musique régénérante pleine de créativité. Ainsi verra-t-on pour la première fois sur scène le nouveau crooner de l’orchestre, Jérôme Nigou : c’est alors que la masse orchestrale s’adoucit et que le feu d’artifice sonore gagne en légèreté pour des ponctuations ou surlignements qui viennent ajouter leur sensualité propre à celle des vocalises.

Réservations : 05 63 71 56 58 ou en ligne : www.ville-castres.fr

Article source: https://www.ladepeche.fr/2019/02/02/jazz-et-swing-avec-le-big-band-81,7990252.php