La Cité en habit de lumière

Des dizaines de milliers de personnes ont assisté hier au feu d’artifice tiré depuis la Cité de Carcassonne. Un spectacle toujours très haut en couleurs et en magieUn feu d’artifice reste un feu d’artifice. Mais comme en sport certains jouent dans la cour des grands quand d’autres évoluent en championnat régional. Carcassonne a ce privilège énorme de ne jamais trahir ses supporters. Chaque année, ils sont des milliers massés sur les berges de l’Aude, sur le Pont-Neuf à attendre les trois coups. A 22 h 30 pétantes – les artificiers ont toujours le bon goût d’être à l’heure – les premiers coups de semonce ont ébranlé les vieilles pierres de la grande dame. Une, puis deux, puis trois, par dizaines les premières fusées zèbrent la nuit pour se perdre au-dessus des tours. Étonnamment, la foule est silencieuse. L’effet est-il Waouh comme l’avaient expliqué les experts de Lacroix-Ruggieri ? À dire vrai, on ne sait pas trop. Et d’ailleurs l’on s’en moque. Les secondes filent, les minutes s’envolent à la vitesse de la lumière. Dans le ciel de la Cité, des gerbes argentées, du bleu, du rouge, du vert, du jaune, toute la gamme de l’arc-en-ciel y passe et tente de s’accrocher aux étoiles. Elles, ne s’émeuvent pas de la concurrence. Alors la Cité se met à rougeoyer comme si elle entrait dans la gueule béante et vorace d’un haut-fourneau.

Dame Carcasse renaîtra de ses cendres – elle nous fait le coup à chaque fois.

Derrière les remparts, les artificiers semblent se marrer de la frousse qu’ils ont collée à Dame Carcasse. C’est sûr, ils préparent un mauvais coup. Finie la gentillesse, la douceur. Dans la nuit, de lourdes bombes s’élèvent en silence, puis éclatent en mille soleils. Des jets multicolores saturent les rétines, des couronnes s’ouvrent avant de disparaître. D’autres renaissent. Encore et toujours.

25 minutes et 18 secondes, c’est fini. La cité est toujours là, déjà prête à renouveler l’expérience.

Merci à toute l’équipe de l’hôtel des Trois-Couronnes qui nous a accueillis dans son établissement pour nous permettre de photographier le feu.

Article source: https://www.ladepeche.fr/article/2017/07/15/2612581-la-cite-en-habit-de-lumiere.html feux d'artifice, , artificier /