La cité voisine se tourne vers des animations médiévales

Dans le grand site Occitanie Armagnac abbaye et cités, la petite cité de Larressingle est toujours sur son piédestal. «Malgré une baisse de fréquentation dans certains sites, le maire Xavier Fernandez se réjouit de la fréquentation de 2018 avec 180 000 visiteurs, soit une augmentation de 2 %».

L’office de tourisme contribue à faire apprécier et connaître le monument moyenâgeux. Les travaux vont bon train pour assurer l’avenir d’un passé remarquable. La 1re tranche de travaux de l’église mettant à neuf le clocher, le parvis et les colonnes est terminée. Grâce à un partenariat avec les Amis de l’église Saint-Sigismond et la Fondation du patrimoine pour l’obtention de fonds en supplément de ceux déjà attribués, le conseil municipal a prévu une seconde tranche en 2020. Le toit sera entièrement refait ainsi que la partie extérieure des murs de la sacristie.

Côté cité, la commune est en discussion pour l’acquisition de 50 mètres du mur d’enceinte et de ses tours à Monsieur Ryst qui les céderaient pour 1 € symbolique. Elle gérera ensuite l’ensemble des murs d’enceinte. L’affaire est bien avancée et devrait être conclue durant l’été. Les Amis de Larressingle et la Fondation du patrimoine vont également signer une convention.

Les festivités y seront nombreuses durant l’été avec les œuvres d’un peintre, d’un sculpteur, un vide – greniers le 2 juin, le feu d’artifice le 13 juillet. Les 20 et 21 juillet, après un été d’interruption, les Médiévales reprennent. Déjà 80 intermittents, des troupes, des exposants ont signalé leur venue pour le plaisir des 5 000 visiteurs qui seront nombreux derrière la table pour les sangliers à la broche. Du 5 au 9 août, Jean-François Vassal proposera des coutumes moyenâgeuses sur l’habillement, la chevalerie, la nourriture, les soins de corps tout au long des 4 représentations quotidiennes avec le partenariat de l’office de tourisme. Malika enchantera de sa belle voix le crépuscule du 8 août. Les 10 et 11 août, les visiteurs seront invités à vivre comme au Moyen Âge. Le 22 septembre, le vide-greniers s’étalera pourquoi pas jusqu’à la Cité des machines et ses nouveautés. Enfin, la Boîte à jouer s’installera au Théâtre des roses vertes pour 5 mercredis de représentations.

Article source: https://www.ladepeche.fr/2019/04/14/la-cite-voisine-se-tourne-vers-des-animations-medievales,8129906.php