Le feu d’artifice du 15 août à Calvi point d’orgue de la commémoration du 250e anniversaire de Napoléon Bonaparte

Dans sa séance du  conseil municipal le 27 juin 2017, Ange Santini, Maire de la Commune, a proposé que la Ville de Calvi adhère à l’association «Fédération Européenne des Cités Napoléoniennes » présidée par Charles Bonaparte Aujourd’hui, c’est chose faite.
Calvi, terre  d’accueil avant l’exil, a désormais rejoint le réseau européen des « Cités Napoléoniennes » via la Fédération Européenne des Cités Napoléoniennes, regroupant dans toute l’Europe plus de 60 villes, parmi lesquelles les emblématiques Ajaccio, Iéna, Austerlitz, Mojaïsk (Borodino), Borisov (Bérézina) et Waterloo, qui ont partagé une page d’histoire commune : l’épopée napoléonienne. Son réseau s’étend de l’Espagne à la Russie.
L’année 2019 est celle du 250e anniversaire de la naissance de Napoléon Bonaparte le 15 août 1769 à Ajaccio et la Ville de Calvi, à travers son Office de Tourisme Intercommunal a souhaité être au coeur de cet évènement à l’échelle mondiale.

En Corse, tout comme Ajaccio, Bocognano et Corte, la station touristique de Calvi sera mobilisée, comme cela a pu être dit ce matin lors de la conférence de presse qui s’est tenue  à 11 heures, dans les locaux de l’OTI à Calvi, en présence de Jacques Mattei, directeur de la Fédération Européenne des cités Napoléonnienes, accueilli par Jean-Baptiste Ceccaldi, président de l’Office de Tourisme Intercommunal Calvi-Balagne, Anne-Marie Piazzoli, directrice de l’OTI et Audrey Falconetti, chargée de mission patrimoine.

Au cours de cette conférence, Jean-Baptiste Ceccaldi et Anne-Marie Piazzoli ont présenté à la presse ce projet évènementiel.
Chacun a fait observer que Napoléon était le deuxième personnage historique le plus consulté sur Google après le Christ !
Napoléon c’est aussi trois millions de visiteurs par an dans les musées d’Europe qui lui sont consacrés et c’est deux millions de participants aux reconstitutions des bicentenaires.

Revenant sur cette commémoration, Jean-Baptiste Ceccaldi précisait:
«  Cette commémoration est aussi un vecteur de promotion touristique de notre territoire auprès d’une clientèle proche et lointaine quand on sait l’engouement et la fascination que suscite Napoléon Bonaparte. Il est très important pour nous de ne pas manquer ce rendez-vous, tout comme il est tout aussi important de ne pas s’arrêter à ce seul évènement. Nous devons réfléchir comment promouvoir ce personnage emblématique et aller bien au delà de ce 250e anniversaire.  Il y a actuellement une réflexion en étroite collaboration avec la ville sur un projet d’aménagement des salles dans la citadelle, sa tour du sel et la caponnière. Pour valoriser ce patrimoine, on doit y mettre du contenu et la destination Napoléon peut être un choix intéressant. Le choix du numérique pour cela est privilégié et le support de la Fédération important ».

 

Calvi, dernière escale avant l’exil
Anne-Marie Piazzoli, directrice de l’OTI mettait à son tour l’accent sur l’importance de cette commémoration en rappelant que le Maire de Calvi, Ange Santini n’avait pas hésité une seule seconde sur l’idée de construire tout un programme autour du 205e anniversaire de ce personnage étroitement lié à notre patrimoine historique.
Dans un premier temps, Anne-Marie Piazzoli revenait sur des faits marquants liés à l’histoire de Napoléon Bonaparte:
«  Au printemps 1793, les Bonaparte sont recherchés par les Paolistes.  Napoléon cache sa mère et ses trois plus jeunes frères et sœurs et trouve refuge chez le maire d’Ajaccio, Jean-Jérôme Lévie.Napoléon veut tenter d’arranger la situation avec Pascal Paoli et décide donc de monter le rencontrer à Corte. Il se fera conduire hors des murs d’Ajaccio par la mer puis il continuera son périple à cheval vers Corte. 

Passant par Bocognano, il est stoppé par les parents de sa mère, qui le dissuadent de continuer sa route.

En même temps sa mère n’étant pas plus en sécurité avec ses enfants à Ajaccio, Letizia Bonaparte rejoint la tour de Capitello, dont les terres appartiennent à sa famille.

Ce n’est que le 31 mai que Napoléon parvient à les exfiltrer vers Calvi, où il les rejoindra quelques jours plus tard, chez son parrain Laurent Giubega au cœur de la citadelle« .

 

L’attrait de Pierre-Napoléon Bonaparte pour Calenzana et sa région
 » Pierre-Napoléon Bonaparte, septième enfant de Lucien Bonaparte, frère de Napoléon Ier, vient s’établir dans la région calvaise vers 1852, après avoir accepté la mission de faire fuir le Bandit Serafino, qui sera finalement tué par les gendarmes.  Le climat de Calvi incommodant sa femme, il achète un terrain sur le territoire de Calenzana au lieu-dit de Luzzipeu, à une dizaine de kilomètres de Calvi. Il y fait construire un château sur les ruines génoises d’ «a Torra Mozza ».   Il obtient en 1864, la présidence du Conseil général de la Corse, durant cette période il fait construire à Calenzana la fontaine du village. Aujourd’hui surmontée de son buste en bronze pour lui rendre hommage. Il quittera la Corse définitivement cette année-là pour la Belgique, confiant ses biens à son ami le Capitaine Bianconi« .

La fronde républicaine des Landry
 » Toujours en lien avec Calvi et Les Bonaparte, dans les années 1877 sous Napoléon III et  le Second Empire, une opposition républicaine se forme, minoritaire, œuvre de certains notables de la région calvaise, il s’agit de Timothée Landry.
Celui-ci est le père d’Adolphe Landry, qui fut Ministre du travail et Maire de Calvi de 1910 à 1940. Plusieurs de ses descendants sont toujours installés sur le site Val al Legno; mais ce dernier est surtout connu aujourd’hui pour le Clos Landry, le célèbre vignoble qui porte son nom et qui est exploité depuis 5 générations par la famille Paolini ».

250ème Anniversaire placé sous le signe des 5 sens

Anne-Marie Piazzoli poursuivait  en indiquant que cette commémoration du 250ème anniversaire de Napoléon-Bonaparte sera placée sous le signe des 5 sen (le goût, la vue, l’ouïe, l’odorat, le toucher) et d’une collaboration exceptionnelle des acteurs du patrimoine, citant au passage Olivier Bianconi, les producteurs et artisans locaux.

Le goût 
Napoléon était un fervent amateur de vin rouge …

    •    Création d’une cuvée impériale avec étiquetage spécifique proposé par le Clos Landry

    •    Millésime 2019 de la cuvée Fiume Seccu du domaine d’Alzipratu.

La vue

Le spectacle pyrotechnique du 15 août sublimant la citadelle de Calvi est célèbré dans la Corse entière. Des milliers de personnes s’y précipitent chaque année.

    •    L’édition 2019 sera entièrement consacrée à l’événement grâce à l’accord et la collaboration de la Ville de Calvi

Le 15 août est le point d’orgue de l’événement puisqu’il s’agit du jour de l’anniversaire de Napoléon.

    •    Des représentations théâtrales et des parades sont également prévues avec le metteur en scène Orlando Forioso

L’ouïe

L’histoire de Napoléon fascine. Nos guides conférenciers locaux sont à pied d’oeuvre proposer des visites guidées inédites sur ce thème

    •    Des visites guidées de la citadelle hebdomadaires seront proposées à partir du 11 avril.

    •    Des visites du château du Prince Pierre à découvrir au sein de l’excursion “Retour aux sources” proposée par Olivier Bianconi sur demande.

L’association des guides conférenciers de Balagne et Bianconi scuperta sont associés à cette production.

L’odorat

Napoléon disait  : « Je reconnaîtrais mon île les yeux fermés, rien qu’à l’odeur du maquis apportée par les flots »,

    •    A partir de cette citation si évocatrice, le parfumeur Isula proposera pour l’Office de Tourisme une gamme de parfums d’intérieur bien nommée « Machja »

    •    Des visites guidées botaniques sur les plantes du maquis corse seront également organisées

Le toucher

La sensibilité esthétique de Napoléon n’est plus à prouver; il avait un goût exacerbé pour les jolies choses.

    •    Cette sensibilité a inspiré plusieurs créateurs locaux : des verriers comme Atraverre, des créateurs de bijoux comme Les bijoux By Bulle, des potiers comme l’atelier Kinaï ou encore la créatrice de Maison Macci produiront des objets sur cette thématique.
La boutique de l’Office de Tourisme installée dans le nouveau musée de la citadelle ainsi que celle dans ses principaux locaux présenteront l’essentiel de cette collection napoléonienne.

Conférences : Les experts nous en parlent…

    •    Des conférences thématiques sur Napoléon et les Bonaparte ou sur des thèmes inédits comme Napoléon et la psychanalyse viendront compléter le programme.

Pour conclure sur cet évènement  que nous aurons l’occasion de détailler, Jacques Mattei rappelait toute la force  de la Fédération, via  « Destination Napoléon », un réseau à l’échelle d’un continent, avec 13 pays, une soixantaine de villes, 13 comité de pilotage locaux, 1 comité scientifique, sans oublier de noter cette montée en gamme avec la Chine ou encore la labellisation des producteurs et créateurs locaux à l’international…

Article source: https://www.corsenetinfos.corsica/Le-feu-d-artifice-du-15-aout-a-Calvi-point-d-orgue-de-la-commemoration-du-250e-anniversaire-de-Napoleon-Bonaparte_a37931.html