Le feu d’artifice du Magic

Grâce à son carton face aux Hawks (149-113), avec la mi-temps la plus prolifique de l’histoire de la franchise, le Magic d’Evan Fournier s’est encore un peu plus rapproché des playoffs, sept ans après sa dernière apparition.

Après six saisons de disette, le Magic s’est rapproché, vendredi soir, d’une première participation aux playoffs depuis 2012. Et ce grâce à un large succès face aux Hawks (149-113), qui permet à Evan Fournier et ses coéquipiers d’équilibrer leur bilan (40 victoires pour autant de défaites) et, surtout, de s’emparer de la sixième place de la Conférence est avec deux matches encore à jouer.

« On a remporté ce match dans le premier quart, appréciait le Français, meilleur marqueur du match à égalité avec ses coéquipiers Nikola Vucevic et Terence Ross. On est arrivés avec beaucoup d’énergie et on n’a pas lâché. » Car si Atlanta a ouvert les hostilités sur un 3 points de Trae Young (22 points au final), les visiteurs n’ont ensuite plus jamais mené face à une équipe d’Orlando qui enregistre un neuvième succès consécutif à domicile.

Lamb encore au buzzer

Après avoir battu le record de points de la franchise en une mi-temps (81), les hommes de Steve Clifford ont réussi à atteindre le troisième total de points de l’histoire d’Orlando sur un match (149), avec une réussite insolente au tir (60,9% et 48,6% à 3 points). Ils iront à Boston dimanche puis à Charlotte trois jours plus tard pour boucler cette saison régulière. Brooklyn (7e), leur premier poursuivant, n’a pas joué, contrairement à Detroit.

Défaits à Oklahoma City (123-110), face à un Thunder emmené par Russell Westbrook (19 points, 15 passes et 8 rebonds), assuré de boucler sa troisième saison consécutive avec un triple-double de moyenne, les Pistons (39-40) glissent au huitième rang. Ils devancent le Heat (38-41) et les Hornets (37-42), qui ont connu des fortunes diverses. Miami s’en est remis à Dwyane Wade, qui a raté son tir au buzzer à Minneapolis (111-109), contrairement à Jeremy Lamb. Après avoir déjà crucifié les Raptors il y a douze jours, l’arrière de Charlotte a récidivé, toujours face à la franchise de Toronto et à quelques secondes de la fin (113-111). Nicolas Batum s’est contenté de 3 points et une interception en 16 minutes de jeu.

Article source: http://www.sports.fr/nba/articles/le-feu-d-artifice-du-magic-2437655/