Le Limougeaud Romain Palard se prépare pour le festival international pyrotechnique de Cannes

Dans la famille Palard, les hommes aiment jouer avec le feu. Le père Didier le maîtrise parfaitement dans sa cuisine du Cheverny à Limoges ; le fils Romain le dompte depuis douze ans. La poudre n’a plus aucun secret pour lui. Un savoir qui a convaincu Patrick Brault, directeur artistique de la société Alpha Pyro, avec qui il collabore depuis quatre ans.

Une Vestale d’argent en 2017

Ensemble, ils parcourent les festivals internationaux de feux d’artifice, de San Sebastian à Macao en passant par… Cannes. Et l’an passé, pour leur première participation, les Français ont fait très fort : ils ont conquis le cœur du public et surtout raflé la Vestale d’argent, sésame pour briguer la Vestale d’or (voir ci-contre). Ils présenteront donc un nouveau spectacle, dans la continuité des « Enfants de Prométhée » proposé en 2017.

« On a commencé à travailler dès la validation de la victoire fin août, avoue Romain Palard. C’est une recréation complète, sauf que là, on a dix mois au lieu de cinq ans de préparation… Notre force, c’est que nous repartons avec la même équipe de quinze personnes. » Heureusement, car Alpha Pyro voit grand, beaucoup plus grand, avec 800 mètres de façade et 48 heures de montage contre 36 l’an dernier.

 

Conçu et dirigé par Patrick Brault à la tête d’Alpha Pyro, le spectacle « Les enfants de Prométhée » a permis à l’équipe française de décrocher la Vestale d’argent et le prix du public du réputé festival international d’art pyrotechnique de Cannes.

 

25 minutes de spectacle

« Le plus dur, en fait, c’est la fatigue, confie le jeune régisseur, car notre objectif est de brancher au bon endroit. » Le 7 août prochain, son équipe devra installer 1,4 tonne de matière active, quelque 4.500 lignes de projectiles, sur 14 points de tir en mer dont 4 barges principales et 10 barges secondaires…

Après 25 minutes de spectacle, ils démonteront dans la nuit avant de repartir vers d’autres aventures, notamment le concours international de feu d’artifice de Macao en Chine et le festival de Cincinatti aux États-Unis, tous deux en septembre.
Mais le rêve du jeune Limougeaud, qui fêtera ses trente ans cette année, serait d’illuminer le ciel de sa ville natale le soir du 14 juillet.

Le festival cannois a été créé en 1967 par la Société Ruggieri et la ville de Cannes. Cette compétition internationale rassemble chaque année les meilleurs artificiers, qui concourent pour la Vestale d’argent, et quelque 150.000 spectateurs les soirs de spectacle. Tous les quatre ans, les lauréats reviennent s’affronter pour la Vestale d’or. Cet été, la Pologne ouvrira le bal le 14 juillet, suivront la France avec la société Arteventia, le 21 juillet?; l’Argentine le 29 juillet?; à nouveau la France avec Alpha Pyro, le 7 août?; la Finlande, le 15 août?; et les Philippines, le 24 août. Six concurrents en lice pour la consécration suprême.

Maryline Rogerie

Article source: https://www.lepopulaire.fr/limoges/loisirs/fetes-sorties/2018/04/06/le-limougeaud-romain-palard-se-prepare-pour-le-festival-international-pyrotechnique-de-cannes_12800036.html feux d'artifice, , artificier /