Les artificiers Lacroix une famille fidèle à la commune

Au centre de Lacroix-Falgarde, derrière de grands murs et des arbres centenaires, on devine une grande propriété avec une bâtisse appelée autrefois le «Château». C’est la demeure de la famille Lacroix depuis qu’Etienne Lacroix, son illustre aïeul, l’acheta aux enchères en 1891 après qu’il eut connu une considérable réussite dans les feux d’artifice. À l’origine, c’était une métairie, qui allait jusqu’aux bords de l’Ariège, où l’on cultivait blé, maïs et vigne. Aujourd’hui, trois générations de Lacroix (aucun rapport entre leur nom et celui de la commune) y habitent et nous ont tracé l’historique de leur famille dont l’arbre généalogique remonte au XVIIe siècle.

Étienne Lacroix, né en 1825, fut un des pionniers des feux d’artifice modernes au XIXe siècle ; il introduisit de nombreuses innovations, dont la couleur et le mouvement, faisant progresser l’art de la . Homme à multiples facettes, cuisinier à l’origine, il se reconvertit en horticulteur de talent par son mariage avec Guillaumette en 1848. Il fut même en 1888, récompensé par la Société d’Horticulture de la Haute-Garonne pour sa collection de chrysanthèmes aux vives couleurs. Peut-être ces boules éclatantes sont-elles à l’origine de son inspiration pyrotechnique ? Car cet autodidacte avait une autre passion, les feux d’artifice inventés par les Chinois, que l’on cherchait à l’époque à coloriser par procédé chimique, ce qui n’était pas sans risque. Sa rencontre avec les Ruggieri à Paris fut certainement l’élément déclencheur des progrès techniques dans le domaine. Les frères Ruggieri, venus d’Italie, étaient les célèbres artificiers de Louis XIV à Versailles.

L’œuvre d’Etienne la plus remarquable fut sans doute l’illumination de la Tour Eiffel le 6 mai 1889 à l’inauguration de l’Exposition Universelle et de la Tour construite pour l’occasion. Il remporta une médaille d’or pour son génie chromatique, transformant la tour en une impressionnante fontaine de feu géante.

La société crée par Etienne enchante toujours les cieux du monde entier et en particuliers ceux de la France au 14-Juillet.


Le groupe Lacroix-Ruggieri

Après le décès d’Etienne, l’entreprise a continué à prospérer pour devenir aujourd’hui, 110 ans après, le leader mondial dans le domaine pyrotechnique. En 1945 un jeune officier, Roger Barès épousa Monique Lacroix ; il intégra la société, puis en prit la direction en diversifiant les activités vers la Défense nationale.

Les deux frères Jean-Jacques et Étienne Barès, de la cinquième génération, dirigent l’entreprise, dont le siège social est à Muret, cent pour cent familiale avec 600 employés et plus de 100 millions d’euros de chiffre d’affaires dont une part importante à l’exportation.

En 1997, Lacroix fit l’acquisition stratégique de la prestigieuse société Ruggieri, désormais associée à son nom.

Article source: http://www.ladepeche.fr/article/2015/07/15/2143835-les-artificiers-lacroix-une-famille-fidele-a-la-commune.html feux d'artifice, pyrotechnie, artificier / pyrotechnie