Notre critique cinéma : Downsizing commence un feu d’artifice …

Matt Damon est l’un des acteurs de Downsizing. (©Allociné)

Par Solen De La Turmelière

Downsizing, comédie de science-fiction d’Alexander Payne, commence comme un feu d’artifice, mais s’achève comme un pétard mouillé.

Le postulat de départ est génial : des scientifiques trouvent la solution pour que la planète ne souffre plus de la pollution humaine, celle de réduire la taille de l’homme à une dizaine de centimètres. Paul (Matt Damon) et sa femme Audrey (Kristen Wiig) décident de se lancer dans l’aventure, avec la promesse d’une vie meilleure.

La fable tourne au ridicule

Alexander Payne réussit la première partie de son film, sa critique cynique de la société de surconsommation est intelligente. Matt Damon campe un Monsieur tout le monde qui cherche un sens à sa vie assez touchant. Puis, le scénario s’essouffle, la fable écolo-onirique tourne au ridicule, et la romance niaiseuse n’est pas crédible, comme si les personnages une fois réduits avaient perdu leur relief.

Celui de la dissidente vietnamienne (Hong Chau) frôle même le grotesque dans certaines scènes, et son accent au doublage est difficilement supportable comme dans un mauvais sketch. Le film se perd en route et procure la désagréable sensation de traverser un long tunnel ennuyeux, caricatural et sans rythme.

A regarder la bande-annonce sur YouTube : 

Article source: https://actu.fr/bretagne/quimper_29232/notre-critique-cinema-downsizing-commence-feu-dartifice_15066360.html feux d'artifice, , artificier /