OM: cinq fois moins de fumigènes que la saison passée

Le prix des abonnements en virages était donc au menu de la réunion entre la direction de l’OM et les groupes de supporters, lundi soir, à l’Orange Vélodrome. Pour rappel, le tarif des cartes d’abonnement n’augmentera pas (170 euros la saison, plus le prix de l’adhésion à une association). Sauf probablement pour deux associations : les Fanatics et les Ultras.

Les dirigeants de l’OM avaient en effet prévenu les groupes de supporters qu’ils auraient à s’acquitter d’une partie des amendes infligées au club olympien en cas, par exemple, d’usage d’engins pyrotechniques.

Cette politique, qui conduit l’OM à prononcer de son propre chef des huis clos partiels ou à taper au portefeuille des groupes en cas d’abus, porte-t-elle ses fruits ? Selon nos informations, le nombre de fumigènes « craqués » par les supporters marseillais a sensiblement diminué cette saison. « Cinq fois moins de fumigènes que la saison dernière », apprécie le club olympien, sans donner de chiffres précis. L’OM reste tout de même, avec St-Etienne, le club dont les supporters utilisent le plus d’engins pyrotechniques ou de bombes agricoles et pétards, eux aussi comptabilisés par la LFP.

« On va au stade pour voir jouer des santons et ils vont nous augmenter les abonnements ? »

La saison passée avait tout de même été particulièrement chargée en la matière, avec 1200 fumigènes allumés par les fans de l’OM (pour 800.000 euros d’amende au total), quelques matchs chauds, un parcours intense en Ligue Europa et un « feu d’artifice » lors de la finale de la Ligue Europa que l’UEFA n’avait pas du tout apprécié.

« La menace d’interdiction de compétition européenne (qui depuis a été levée, ndlr) a aussi servi de prise de conscience chez les groupes », confie un habitué des virages du Vélodrome. « Les fumigènes se font plus rares, c’est vrai. Mais selon le contexte, l’ambiance et les relations avec la direction, ils peuvent revenir d’un coup d’un seul… En tout cas, ils font toujours partie de la culture Ultras. »

Historiquement, l’OM a toujours vendu la carte d’abonnement au même tarif quel que soit le groupe de supporters. Comment les Fanatics et les Ultras, deux groupes très influents et respectés dans les virages, accueilleront cette augmentation ? Ce sera l’un des dossiers sensibles cette fin de saison. « Ils n’ont pas de figure ! On va au stade pour voir jouer des santons et ils vont nous augmenter les abonnements ?! », peste déjà un supporter, dont la carte d’abonnement pourrait augmenter si cette menace est mise à exécution.

Article source: https://rmcsport.bfmtv.com/football/om-cinq-fois-moins-de-fumigenes-que-la-saison-passee-1674598.html