Paris : le spectacle du 31 décembre sous le signe de la candidature aux JO

Comme disait Ernest Hemingway, «Paris est une fête» et plus encore, le soir de la Saint-Sylvestre lorsque Parisiens et touristes se retrouvent sur la plus belle avenue du monde pour célébrer le passage au nouvel an.

Depuis l’élection d’Anne Hidalgo en 2014, l’Hôtel de Ville accompagne les réjouissances en organisant un spectacle populaire et gratuit sur les Champs-Élysées. Le thème retenu pour cette troisième édition associant projection d’images sur l’Arc de Triomphe et spectacle pyrotechnique en finale, est la candidature de Paris aux Jeux olympiques (JO) de 2024 : la ville hôte des Jeux d’été 2 024 sera choisie par le Comité international olympique (CIO) en septembre 2017.

 

Un jeu d’images étonnant

feu d'artifice, spectacle pyrotechnique, pyrotechnie, artificier, pyrotechnicien

 

«Au-delà de la célébration de la nouvelle année, nous voulons envoyer une carte postale au monde entier et adresser nos vœux à toutes les nations que nous souhaitons accueillir à Paris en 2024», fait valoir Bruno Julliard (PS), premier adjoint qui précise que le budget de l’opération s’élève à 500 000 €.

Douze jours après l’attentat de Berlin, les Parisiens auront-ils le cœur à la fête ? Bruno Julliard qui sera sur les Champs-Élysées aux côtés d’Anne Hidalgo, en est persuadé : «Nous avons plus que jamais besoin de montrer notre détermination sans faille à continuer à vivre et à faire la fête. Nous ne cédons pas à la peur des attentats terroristes». Bien entendu, la soirée à laquelle 500 000 personnes sont attendues, sera placée sous haute protection policière et militaire.

 

500 000 personnes attendues

feu d'artifice, spectacle pyrotechnique, pyrotechnie, artificier, pyrotechnicien

(LP/YANN FOREIX)

 

«Bienvenue» inscrit en 23 langues sur l’Arc de Triomphe

Retransmis sur cinq écrans installés sur le côté pair des Champs-Élysées rendus aux piétons pour l’occasion, le spectacle qui mobilisera 70 personnes, commencera à 23 h 40 et s’achèvera à minuit trois minutes. « Mais dès 21 heures, des images liées à Paris et aux JO seront diffusées sur les écrans. A 23 h 30, une animation visuelle de dix minutes à base de jeux d’optique sera projetée sur l’Arc de Triomphe », précise Martin Arnaud, associé gérant avec Marilyn Kuentz de la société Les Petits Français, spécialisée dans la conception de ce genre d’événements.

 

UN compte à rebours des dix secondes

 

L’ambition de ce spectacle tous publics, qui animera les 20 dernières minutes de l’année, est de « raconter de manière onirique et poétique, l’évolution de Paris jusqu’en 2024 », annonce Martin Arnaud. En ouverture et grâce à 18 projecteurs haute définition, le mot « Bienvenue » s’inscrira en 23 langues sur l’Arc de Triomphe sur lequel seront aussi projetés deux cents dessins d’enfants des centres de loisirs parisiens. Spécialement composée par trois musiciens (Philippe Villar, Pascal Lengagne et Pierre Caillot), la bande-son de la représentation sera émaillée de deux standards de variétés : « Mon manège à moi » d’Édith Piaf et « D.A.N.C.E » de Justice.

Au final, une évocation graphique des villes qui ont accueilli les JO depuis l’an 2000 précédera le compte à rebours des dix secondes avant minuit. Pour saluer la nouvelle année, « un geste pyrotechnique » illuminera le ciel de Paris mais chut ! c’est une surprise…

 

Enregistrer

Article source: http://www.leparisien.fr/paris-75008/paris-le-spectacle-du-31-decembre-sous-le-signe-de-la-candidature-aux-jo-25-12-2016-6494271.php