Pierre Palmade à La Ciotat : un feu d’artifice hilarant – La Provence

« Je me suis fait enlever à l’âge de quatre ans par un aigle. À six ans, je suis tombé du nid et quelqu’un a fait le rapprochement avec mes parents, ce n’est pas une histoire anodine dans la vie d’un enfant« , annonce Pierre Palmade qui a fait carton plein pour « Aimez-moi » sur la scène de la Chaudronnerie. De ses situations absurdes, il nous prend au dépourvu et on s’interpelle : « J’ai toujours eu une tête d’aigle, ce qui explique ma majesté, mon orgueil, ma détermination un peu pince-sans-rire. » Après s’être présenté tel qu’il paraît et tel qu’il est, Palmade nous a emportés dans un one-man-show hilarant vers sa Maladie d’Amour à la « Michel Sardou-ienne » où « elle court elle court… »

Le public n’en finit plus de rire, impliqué sur des thèmes sensibles, la solidarité entre voisins, la transparence ou « le rouge à lèvres de nos péchés« , l’alcoolisme et la solidarité, les faux amis, l’argent et l’amour : « On n’est jamais remboursé de ce qu’on donne. La solitude j’en ai marre, aussi de me sentir pas désiré. Le pouvoir de la beauté quelle injustice…« 

Bravo Pierre Palmade, vous étiez sublime, un feu d’artifice d’humour et d’émotion ! Revenez à La Chaudronnerie comme promis : « J’aime la copine de mon ami qui s’appelle Myriam. Notre amitié je ne veux surtout pas y toucher… Je reviendrai quand tout le monde m’aimera…« 

Laetitia Morand-Monteil

Article source: http://www.laprovence.com/article/edition-aubagne-la-ciotat/4852777/pierre-palmade-un-feu-dartifice-hilarant.html