Quand le 7e Art se met au service de la pyrotechnie

D

avid Proteau ne sera pas sur la plage de la Grande Conche ce soir pour admirer son spectacle pyrotechnique. Il faut dire que l’artificier mondialement connu, directeur artistique de la célèbre société , a plusieurs spectacles sur le feu.

Publicité

Organisateur du feu d’artifice de Biarritz depuis douze ans, il a décidé d’alterner d’une année sur l’autre entre Royan et le Pays basque. « En tout cas, celui de la Grande Conche sera bien plus impressionnant, promet-il. En toute honnêteté, le feu d’artifice de Royan fait parti des plus beaux, si ce n’est le plus beau tiré le 15 août. D’ailleurs j’ai demandé à deux cameramen de me le filmer car pour rien au monde je ne le louperai. »

Des films pour tous les goûts

Pour cette édition, David Proteau a décidé de voir les choses en grand. Un spectacle de vingt-sept minutes avec pour thème le cinéma. « L’idée est de faire un spectacle original et novateur. Bref, du jamais vu. » Les spectateurs royannais auront donc l’occasion d’écouter durant la demi-heure de spectacle 13 extraits de célèbres longs-métrages. Puis, la musique du film correspondant retentira avec des feux d’artifice qui promettent d’être spectaculaires. « Nous voulons vraiment que la recrée l’esprit du film. » Après l’extrait du “Grand Bleu” de Luc Besson, petits et grands se croiront dans l’océan. Pour “Harry Potter” ou “Pirates des Caraïbes”, David Proteau a décidé d’imaginer respectivement un match de quidditch et une bataille de corsaire dans le ciel.

« Un large panel de films a été choisi. Certaines répliquent feront rire le public comme « Les Tontons flingueurs », d’autres leur procureront de l’émotion. Et avec la musique qui accompagnera le feu d’artifice, ça devrait être magique », s’impatiente David Protreau.

En plus de la musique de films et de la pyrotechnie, le directeur artistique a prévu de nombreuses surprises. « Nous aurons des effets spéciaux. Par exemple, pour Pirates des Caraïbes, des coups de canon retentiront. » Mais ce qui rend le plus fier cet originaire de La Rochelle, c’est sûrement les « effets japonais ». « La pyrotechnie, c’est comme la mode, il y a le prêt-à-porter et la haute couture. Les effets japonais, c’est de la haute couture », explique-t-il en parlant de cette technique qui permet de changer plusieurs fois de couleur sur un même tir.

Enfin, pour rendre ce feu d’artifice inoubliable, la société - a dû composer avec un phénomène naturel : les marées exceptionnellement hautes. « Nous avons construit une immense barge sur l’eau d’une longueur de 40 mètres. Et vu que la mer sera haute, les feux devraient se réfléchir sur l’eau. Bref, nous avons fait d’une contrainte un atout » conclut David Proteau.

Antoine Magnan

Spectacle pyro-symphonique de Royan. À 23 heures, ce soir sur la plage de la Grande Conche.

Article source: http://www.sudouest.fr/2014/08/15/quand-le-7e-art-se-met-au-service-de-la-pyrotechnie-1642779-1391.php feux d'artifice, pyrotechnie, artificier / vidéos feux d'artifice