Soirée théâtrale : la troupe L’Apodis a fait rimer majorité et originalité

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’à la fin de la pièce jouée par la troupe monbetonnaise L’Apodis, invitée par le Temps libre villemadais (TLV), les avis étaient partagés entre certains spectateurs totalement déboussolés par l’originalité du sujet et de la mise en scène et ceux qui, après avoir failli parfois devenir acteurs totalement imprévus, étaient subjugués par la technicité des artistes qui jonglaient entre fiction et réalité, vrai et faux, faux et vrai, vrai faux et faux vrai.

Pour fêter les 18 ans de la création de l’Apodis, les comédiens n’ont pas choisi la facilité et ont fait rimer la majorité de leur troupe avec originalité. S’ils voulaient frapper fort pour leurs trois coups et leurs 18 bougies, ils ont parfaitement réussi : l’inquiétude de Corinne Quod, la trésorière du TLV, n’a pas résidé dans l’angoisse de ne pas couvrir les frais (la salle était comble avant d’être comblée), mais dans la crainte de la réaction d’un groupe de spectateurs (dont son propre papa à la corpulence redoutable!) pour lequel elle a failli appeler gendarmes et pompiers. D’ailleurs, prévenus par une autre spectatrice, ces derniers ont dû intervenir, et finalement, tout est rentré dans l’ordre, et c’est le public qui a explosé de rire car, chacun le sait, le vrai n’est pas toujours vraisemblable (et vice-versa) et les situations les plus dramatiques peuvent engendrer des rires nerveux. Ne rit-on pas d’abord quand quelqu’un tombe ou quand sa surdité ou dégénérescence mentale, véritables handicaps pourtant, déclenchent moqueries ou incompréhensions? Les comédiens de l’Apodis ont joué avec subtilité sur ces a priori populaires pour tromper le public dès le début de la pièce. La preuve de leur talent? C’est qu’ils ont parfaitement réussi! Les commentaires des spectateurs pris au piège (et encore presque en colère!) en témoignaient en fin de spectacle.

La comédie de Michel Le Dall, mise en scène par Laurent Lagauzère, a été véritablement «Un Anniversaire explosif» : la colère des piégés et le rire ont éclaté comme les bombes d’un feu d’artifice.

Article source: https://www.ladepeche.fr/2019/04/09/soiree-theatrale-la-troupe-lapodis-a-fait-rimer-majorite-et-originalite,8119703.php