Théâtre : feu d’artifice hivernal avec la troupe de l’Apodis

L’Apodis étant la plus brillante étoile de la constellation de l’Oiseau de paradis, cinq fois plus massive que le Soleil, on n’est pas étonné que la pièce de théâtre présentée par la troupe éponyme ait enflammé les planches et le public dans un véritable feu d’artifice qui a duré plus de deux heures, sans entracte, un public emporté dans de multiples cascades de rire.

Dès son entrée en scène, on devinait l’assurance et le professionnalisme de Laurence (dans la pièce et dans la vie). C’est d’ailleurs une spécificité de la pièce, tous les comédiens conservent leur prénom, à l’exception, parce que impossible à féminiser, l’excellent travesti Bruno, devenu Alexandra, aux mains comme des battoirs mais au déhanchement créant le trouble, même chez le timide Michel.

Autre actrice très présente en scène, par la longueur de son rôle mais pas son importance dans l’intrigue, Christiane dont la performance ne pouvait passer inaperçue : gestuelle, mimiques, accent, jamais elle n’a failli!

La prestation très accentuée aussi de Catherine/Katryn, la gallériste germano-néerlandaise un brin loufoque, a recueilli les bravos du public, tandis que le numéro d’amoureux naturistes très enflammés a entraîné des applaudissements pour saluer «un exhibitionnisme qui n’était pas, a priori, facile à assumer», a confié Noël après le spectacle.

Rose, l’excentrique belle-mère, et, bien sûr, Bruno, le défunt, qu’il soit enfermé dans son urne ou dans un placard, ont entretenu le rythme endiablé d’un spectacle dont le titre «Erreur des pompes funèbres en votre faveur» , dans une admirable mise en scène de Laurent Lagauzère, ne tolérait aucun temps mort!

Un conseil du public conquis par le talent de l’Apodis : ne manquez pas les prochains de cette excellente troupe!

Article source: https://www.ladepeche.fr/article/2018/02/24/2748113-theatre-feu-artifice-hivernal-troupe-apodis.html feux d'artifice, , artificier /