Un feu d’artifice espéré pour boucler la saison

La saison des grandes classiques se conclut aujourd’hui par un feu d’artifice espéré dans le Tour de Lombardie. L’Italien Vincenzo Nibali aborde l’épreuve en position de favori.

Vainqueur en 2015 sur un parcours sensiblement identique, le Sicilien affiche encore une grande condition bien qu’il arrive au bout d’une longue saison, entamée le 23
janvier et riche de 80 jours de course. «Ma forme est bonne, mais ce ne sera pas facile parce que beaucoup vont se fixer sur moi», prévient le «Requin de Messine», soutenu par un autre Sicilien, Giovanni Visconti, vainqueur la semaine passée du Tour d’Emilie.

Une victoire à Côme après un final dont il connaît chaque virage illuminerait une année qui marque la régularité de Nibali au plus haut niveau (3e du Giro, 2e de la Vuelta) mais attend son point d’orgue.

Gare aux Colombiens!

Comme pour le Colombien Nairo Quintana qui, à l’inverse du «Squale», n’a jamais encore réussi de performance dans un monument. Toute autre est l’expérience de l’autre chance colombienne, Rigoberto Uran. Il a l’habitude des places d’honneur en Lombardie (3e en 2008, 2012 et 2016). Il vise cette fois plus haut, sur la lancée de son succès jeudi dans Milan-Turin.

Sous le soleil annoncé, les grimpeurs sont en effet avantagés dans ce «monument» qui, cette fois, part de Bergame et sillonne la région du lac de Côme, pour se terminer au bord de l’eau après 247 kilomètres. La Madonna del Ghisallo ouvre le final des 75 derniers kilomètres.

Côté suisse, c’est Michael Albasini qui pourrait être le plus dangereux. Les cinq autres Helvètes en lice – Mathias Frank (AG2R), Martin Elmiger, Michael Schär (tous deux BMC), Steve Morabito (FDJ) et Gregory Rast (Trek-Segafredo) – devront se cantonner au rôle d’équipiers. ats

Article source: http://www.arcinfo.ch/articles/sports/cyclisme/un-feu-d-artifice-espere-pour-boucler-la-saison-706615