Un restaurateur rêve du plus beau feu d’artifice – MEMPHRÉMAGOG – Actualité – Estrieplus.com – Le journal Internet

Le propriétaire de la Cantine du Lac, Renaud Légaré, a décidé récemment de célébrer en grand ses 25 ans de carrière comme restaurateur. Pour ce faire, il souhaite organiser le 2 août le plus beau feu d’artifice de l’histoire de Magog.

Depuis qu’il s’est lancé dans la restauration, le Magogois Renaud Légaré en a vu passer des événements devant sa cantine, qui se trouve vis-à-vis le lac Memphrémagog. Il estime toutefois « qu’il ne se passe plus grand-chose » maintenant.

Le restaurateur a donc décidé de remédier à la situation en offrant le plus beau feu d’artifice à la population dans le cadre de sa 25e année dans le monde des affaires.

« Chaque fois qu’il y a un feu d’artifice, peu importe l’occasion, il y a toujours du monde, remarque celui qui est aussi président des Cantonniers de Magog. C’est unanime. Je voulais donc faire quelque chose de beau qui n’a jamais eu lieu à Magog. »

Pour mener son initiative à terme, Renaud Légaré a lancé une campagne de sociofinancement via la plateforme Generosa. Son objectif : amasser 20 000 $. Il invite donc les gens à donner selon leurs propres moyens.

« Les gens souhaitent toujours qu’il y ait plein d’événements, mais ils se fient aux organisateurs pour que ça se concrétise, note M. Légaré. Pour que mon projet fonctionne, il faut que les gens embarquent. C’est ce que je vise. »

Au moment d’écrire ces lignes, Renaud Légaré a amassé 15 % de son objectif final. Il a déjà reçu plusieurs dons de ses clients notamment, mais il aimerait aussi que le reste de la population suive la mobilisation.

« Les petits dons sont aussi bons que les grands dons. C’est comme ça qu’on va réussir à faire de l’événement un succès », admet le principal intéressé, qui a versé une somme de 500 $ pour la réalisation de son projet.

Si le plus beau feu d’artifice de l’histoire de Magog se concrétise, d’autres choses pourraient s’y greffer puisque M. Légaré a déjà reçu quelques propositions. « Ça pourrait grossir si les gens embarquent dans le projet rapidement », confirme-t-il.

C’est à l’âge de 28 ans que Renaud Légaré s’est lancé dans le monde des affaires. À ce moment, une opportunité s’est présentée à lui et il a saisi la balle au bond. Mais pourquoi la restauration?

« Je ne sais pas, lance-t-il après une courte réflexion. J’avais le goût d’être mon propre patron. Je n’étais pas un restaurateur ou un cuisinier de métier, loin de là! Des gens m’ont aidé financièrement pour démarrer. Ils ont cru en moi. »

Aujourd’hui, 25 ans plus tard, on peut dire que le pari a été relevé avec succès puisque le restaurateur compte sur une clientèle fidèle au poste chaque jour.

Est-ce que le Magogois prévoit encore passer 25 ans dans la restauration? « Assurément pas, souligne-t-il en riant de bon cœur. Je suis rendu à 53 ans. J’en ai encore pour quelques années, mais j’ai aussi d’autres projets qui se mijotent dans l’air. On ne sait jamais où ça peut nous mener. Pour l’instant, j’ai seulement comme objectif de continuer ce que je fais présentement. »

Vieux Clocher 4 mars 2019

Devenez membre de notre facebook

Complexe deux glaces: le projet freiné par un refus de subvention

Salon Priorité Emploi 2019

L’affaire SNC-Lavalin

Une tonne d’activités pour la relâche à Sherbrooke!

Article source: http://www.estrieplus.com/contenu-cantine_du_lac_renaud_legare_feu_dartifice_magog_25_ans-1977-46238.html