Un très beau feu d’artifice pour la fête nationale – 21/07/2015 – ladepeche.fr – La Dépêche du Midi

Le 13 juillet 1789, le peuple de Paris, affamé, était inquiet depuis plusieurs jours, craignant que les troupes étrangères stationnant autour de Paris ne finissent par être utilisées pour réprimer la révolution. A une heure du matin, 40 des 50 octrois qui permettaient l’entrée dans Paris avaient été incendiés. Une milice de 48 000 hommes, sans armes, avait été constituée et Jacques de Flesselles, le Prévôt des marchands de Paris, ordonnait de forger 50 000 piques. C’était en prévision de la prise des Invalides puis de la Bastille, le lendemain.

A Layrac, le 13 juillet 2015, la fête nationale a eu lieu avec un jour d’avance et les habitants n’ont pas souffert de la faim. L’UCSAL avait préparé le repas d’avant-feu d’artifice. Sur la place, devant la Maison commune, en collaboration avec la municipalité, les tables avaient été dressées et quelque trois cents personnes ont goûté la paella préparée par «Le Petit Rôtisseur» et servie par les membres de l’UCSAL. Après le dessert du repas apprécié de tous, les pompiers ont emmené la retraite aux flambeaux dans les rues du village. Les enfants ont particulièrement apprécié ce moment que les Jeunes Gascons ont animé au son des percussions. Le feu d’artifice tiré depuis le bas du Royal était un des plus réussis de ces dernières années ; il a valu une ovation après le bouquet final. Le bal populaire de tradition s’est réduit à un concert de Mandacaru, un trio autour d’un bassiste brésilien qui, auparavant, avait animé le repas avec une musique d’inspiration brésilienne, à base de bossa-nova.

Article source: http://www.ladepeche.fr/article/2015/07/21/2147152-un-tres-beau-feu-d-artifice-pour-la-fete-nationale.html