Vacances à la neige, c’est parti ! – Le Point

Père Noël de glace à Valloire, sapin géant à l’Alpe d’Huez, marché de Noël aux Deux-Alpes, forêt enchantée aux Gets, défilé de chars à Saint-Lary, spectacle pyrotechnique à Avoriaz, la montagne française se plie en quatre pour faire briller les yeux des enfants. Toutes les stations, pourvues par les récentes chutes de neige, sont ouvertes et le ski est garanti. « On n’a pas vu autant de neige depuis dix ans au moins », confirme Jean-Marc Silva, président de France Montagnes. Remonter plus vite au sommet, descendre de manière plus sécurisée, avoir chaud sur le télésiège, une vingtaine de stations ont mis le paquet pour renouveler les transports par câble, offrir encore plus de zones ludiques et de pistes pour les débutants. Au Grand-Bornand, les œufs historiques du Rosay sont remplacés par des cabines confortables et tendance, customisées par les jeunes artistes du collectif Melting Paint, auteurs parcours d’Art Vache. À l’avant-garde, Courchevel inaugure la première télécabine, éclairée par des Leds alimentées par des panneaux solaires embarqués. Le Val d’Arly et ses quatre stations-villages face au mont Blanc inaugurent une nouvelle piste de luge de deux kilomètres à Crest-Voland. Dans les Pyrénées, Peyragudes s’enrichit d’une Funslope, parcours ludique d’inspiration autrichienne, à base de sauts, bosses, virages et tunnels de neige. Pour les férus de première trace, La Rosière ouvre son domaine à quelques privilégiés entre 7 h 30 et 9 heures, invitation suivie d’un copieux petit-déjeuner. En pleine mutation, les espaces de ski nordique, popularisé par le champion Martin Fourcade, bénéficient également de nouveaux aménagements. Celui du Haut Vercors au départ de Villard-de-Lans s’enrichit d’un Nordic Park et d’un stade de biathlon. Dans les montagnes du Jura, une trentaine de sites, repérables à leur charte graphique, attendent les amoureux des immensités blanches. Ils sont tous différents : nordic ski cross avec des virages relevés, piste de snowtubing, parcours santé, biathlon laser, sans oublier l’expérience des Grandes Traversées, avec six itinéraires possibles à ski ou en raquettes.

Sainte-Foy-Tarentaise, aux allures de village de poupées

Nouvelles façons de glisser mais aussi découvertes de la nature et des traditions montagnardes, sans oublier les animations en tout genre, tout est prévu pour occuper le vacancier. Sainte-Foy-Tarentaise, aux allures de village de poupées, propose des expériences ludiques et éducatives pour sensibiliser les plus jeunes aux richesses de la faune en hiver, tandis qu’aux Carroz, Sid, Diego ou Manny, les gentils héros de L’Âge de glace investissent la zone de luge. La gastronomie est à l’honneur sur tous les massifs. « Comme les remontées mécaniques sont plus rapides, la part du ski se concentre sur la matinée et les vacanciers ont plus de temps libre pour l’après-ski », poursuit Jean-Marc Silva. Les stations soignent également leur image. La Pierre-Saint-Martin est devenue la première station labellisée « Flocon vert », garantissant son engagement en matière d’eau, d’énergie, de déchets, d’aménagement, d’accueil des personnes en situation de handicap et de transport en covoiturage. Saint-Gervais s’est ouvert à la Chine. La station a noué un partenariat touristique avec la ville de Jiangshan, au sud-est de Shanghai, afin de promouvoir leurs destinations sur leurs marchés réciproques. Les 20 et 21 janvier, à l’occasion de l’inauguration du télésiège de l’Épaule, elle réunira sur le plateau de La Croix un duo insolite : la danseuse étoile Léonore Baulac et l’artiste André Manoukian.

Chamonix, station la plus « hashtaguée »

D’après le baromètre Ski-express.com, la semaine de Noël est traditionnellement moins élevée que celle du Nouvel An avec un prix moyen de 394 €/personne, C’est à Gresse-en-Vercors, en Isère, que l’on trouve les prix les plus attractifs : 176 €/personne la semaine de Noël, hébergement et remontées mécaniques inclus. Pour des vacances au-dessus de 1 600 mètres, le prix le moins cher est proposé à Orcières-Merlette, avec des séjours à partir de 265 €/personne pour la semaine du 30 décembre. Côté shopping, fini les bagages encombrants. Sur Ski-chic.com, on peut louer vêtements et accessoires de ski et les faire livrer directement sur son lieu de séjour. Un service qui permet de profiter des dernières tendances en matière d’innovation et de design. À Val Thorens, le Comptoir à fringues Supernova, hybride entre bistrot et magasin, propose de savourer une cuisine fraîche et saine tout en faisant son shopping ! Coup de projecteur également au Puck-Puck de Morillon, pour ses barres énergétiques maison (ananas-coco-tournesol-chia, graines de courge- raisins-orange, noisettes-figue-vanille…).

Cet hiver, les stations ne vous invitent pas seulement à skier. Elles vous garantissent une expérience connectée. Beaucoup ont investi dans le numérique, favorisant le développement de point wifi, au pied des remontées mécaniques ou sur les aires de pique-nique. Les Gets fournissent des boîtiers wifi portables. Grâce à des capteurs sur les pistes, Val Thorens informe en temps réel de leur fréquentation. Tignes met à disposition des caméras 360 ° pour filmer vos prouesses. Ces deux stations font partie du top 5 des stations les plus « hashtaguées », devant Courchevel et Val-d’Isère, et derrière Chamonix qui caracole en tête, grâce au mont Blanc, d’après le classement likibu.com. Bonne glisse !

Article source: http://www.lepoint.fr/art-de-vivre/vacances-a-la-neige-c-est-parti-22-12-2017-2181964_4.php