Matera, cité troglodyte, lance son année européenne de la Culture

Un chat saute d'un muret à Matera (sud de l'Italie), capitale européenne de la Culture 2019, le 19 octobre 2018/AFP/Archives

Un chat saute d’un muret à Matera (sud de l’Italie), capitale européenne de la Culture 2019, le 19 octobre 2018 / AFP/Archives

Capitale européenne de la Culture en 2019, la ville italienne de Matera a donné samedi le coup d’envoi d’une année de festivités pour attirer les visiteurs du monde entier dans cette singulière cité troglodyte, classée au patrimoine mondial de l’Unesco.

Expositions, concerts, spectacles vivants, parcours culturels ou rencontres avec les habitants… Des centaines d’événements, qui s’étaleront sur 48 semaines, ont été prévus dans un programme élaboré depuis 2014, année de la désignation de Matera comme Capitale européenne de la Culture 2019, titre qu’elle partage avec Plovdiv, en Bulgarie.

Des festivités qui ont démarré ce samedi par une grande journée inaugurale à laquelle ont participé 54 fanfares, en provenance des capitales européennes de la Culture et des communes de la Basilicate, région dont Matera est l’un des chefs-lieux.

Les musiciens ont déambulé toute la journée dans les ruelles de la cité plurimillénaire pour converger vers le centre historique, où un grand concert associant 2.019 musiciens a été donné en soirée en présence du président de la République, Sergio Mattarella, du chef du gouvernement, Giuseppe Conte et du commissaire européen à la Culture, le Hongrois Tibor Navracsics.

« Aujourd’hui est un jour important pour Matera, pour l’Italie, pour l’Europe qui démontre qu’elle sait reconnaître et valoriser ses cultures », a déclaré Sergio Mattarella dans son discours inaugural. « Matera est un exemple de ce que l’Europe doit à la précieuse originalité de lieux aussi extraordinaires et riches de charme ».

L'église Saint François d'Assise de Matera, le 19 octobre 2018/AFP/Archives

L’église Saint François d’Assise de Matera, le 19 octobre 2018 / AFP/Archives

Pour le chef du gouvernement, Giuseppe Conte, « Matera a une grande responsabilité: c’est la première ville du sud (de l’Italie) à être choisie comme Capitale européenne de la Culture ».

« Ce choix revêt une signification particulière qui va bien au-delà de la reconnaissance du potentiel d’une ville et de son territoire », avait-il déclaré plus tôt dans la journée.

– ‘Futur radieux’ –

« Désormais Matera est lancée vers un futur radieux. Nous ne pouvons qu’attendre des belles choses, beaucoup de gens et de touristes car c’est une ville fantastique et elle mérite toute cette attention que jusqu’à présent elle n’a pas eu », a déclaré à l’AFP-TV Angelo Bianchi, un musicien de la fanfare de Matera.

Quatre grandes expositions jalonneront l’année, dont la première, « Ars Excavandi », qui s’ouvrira dimanche et durera jusqu’au 31 juillet, sera consacrée aux civilisations rupestres à travers les siècles.

A ces événements majeurs s’ajouteront une soixantaine de projets originaux, plus d’un par semaine, élaborés par des créateurs locaux en collaboration avec des partenaires de toute l’Europe.

Un tricycle devant la cathédrale de Matera, le 19 octobre 2018/AFP/Archives

Un tricycle devant la cathédrale de Matera, le 19 octobre 2018 / AFP/Archives

Parmi les nombreux invités de l’année, le compositeur britannique Brian Eno, qui présentera le 18 juillet en avant-première mondiale son nouveau spectacle, « Apollo soundtrack », consacré au cinquantenaire des premiers pas de l’homme sur la Lune.

« Nous voulons que la personne qui décide de venir à Matera vive une expérience », explique Paolo Verri, directeur artistique de Matera-2019.

« Personne à Matera ne sera un simple touriste, mais il aura la possibilité de s’insérer dans la dimension communautaire qui caractérise Matera 2019 », a ajouté celui qui fut longtemps responsable de la prestigieuse Foire du livre de Turin.

– « Jérusalem de l’Ouest » –

Les « citoyens temporaires » de Matera devront payer 19 euros pour un passeport valable un an qui leur permettra d’assister à tous les événements.

Ils sont aussi invités à s’inspirer de l’atmosphère mystique du lieu pour écrire des textes, créer des objets, des sculptures, inventer des sons, des installations, qui deviendront à leur tour une exposition, celle qui achèvera l’année Matera-2019.

Un million de visiteurs sont attendus par les organisateurs dans cette localité méridionale de 60.000 habitants qui a déjà vu le nombre de touristes croître de 170% entre 2010 et 2017. Elle est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1993, ce qui a contribué à accroître sa notoriété.

La cité au passé douloureux, qualifiée dans les années 1950 de « honte nationale » en raison de son extrême pauvreté, a aujourd’hui retrouvé sa dignité en sauvant ses palais baroques et ses églises rupestres.

Et ses grottes millénaires, autrefois symbole d’un sud miséreux, sont aujourd’hui devenues de coquettes boutiques ou des hôtels de luxe.

Une rue de Matera, le 19 octobre 2018/AFP/Archives

Une rue de Matera, le 19 octobre 2018 / AFP/Archives

Surnommée la « Jérusalem de l’Ouest » pour ses maisons troglodytiques en pierre creusées à flanc de ravin (les « sassi »), Matera est considérée comme la troisième ville la plus ancienne du monde après Alep (Syrie) et Jéricho (Cisjordanie).

Le cinéma a aussi fait appel à elle pour recréer le décor imaginaire de l’antiquité chrétienne dans « L’Evangile selon Saint Matthieu » (1965) de Pier Paolo Pasolini ou « La Passion du Christ » (2004) de Mel Gibson.

« C’est vrai, nous sommes passés de la honte à la gloire », confie son maire, Raffaello De Ruggieri, qui cherche maintenant à éviter les effets d’un tourisme de masse: « Matera n’a pas besoin d’un tourisme errant inconscient des lieux, de l’histoire et des traditions de notre ville ».

Article source: https://www.la-croix.com/Culture/Matera-cite-troglodyte-lance-annee-europeenne-Culture-2019-01-19-1300996507

PHOTOS – Dix choses à retenir de Bordeaux fête le vin 2014

À LIRE AUSSI  Notre dossier spécial Bordeaux fête le vin

#1 | Les feux d’artifice

Feu d’artifice lors de Bordeaux fête le vin 2014 © Radio France

Une nouvelle fois, la compétition de feux d’artifice a été féroce lors de cette 9e édition. L’Ile Maurice, la Colombie et l’Italie étaient en course. Malheureusement, la compétition a été tronquée par l’annulation de la soirée de samedi soir à cause des intempéries. L’Italie qui n’a pu tirer son feu d’artifice. Du coup, l’Italie ouvrira l’édition 2016. Enfin, pour la clôture de Bordeaux fête le vin, les Bordelais ont eu le droit à un feu d’artifice grandiose concocté par Eric Serra (compositeur de la bande originale du film « Le Grand Bleu ») et David Proteau, directeur artistique de Lacroix-Ruggieri, en hommage à Hollywood. 

#2 | Les spectacles sons et lumières

Le spectacle son et lumières de Bordeaux fête le vin place de la Bourse © Radio France
Frédéric Fleurot

Autre grand succès de ce Bordeaux fête le vin 2014, les spectacles son et lumières place de la Bourse. Un spectacle toujours aussi apprécié par les visiteurs, qui clôture la journée en racontant l’histoire de la ville de Bordeaux et de la Gironde.

#3 | L’annulation de la soirée de samedi soir

Les visiteurs ont quitté dans le calme les lieux malgré l’annulation © Radio France

C’est le point noir de cette 9e édition de Bordeaux fête le vin. Les organisteurs, en accord avec la mairie de Bordeaux, n’ont pas pu faire autrement que d’annuler la soirée du samedi en raison de l’alerte orange aux orages en Gironde. A 19h30, les visiteurs ont dû quitter les lieux sous les yeux des forces de l’ordre.

#4 | Tom Labonge, le showman

Tom Labonge, le maire du 4ème district de Los Angeles © Radio France

Il n’est pas passé inaperçu dans les allées de Bordeaux fête le vin. On parle bien sûr de Tom Labonge, le maire du 4e district de Los Angeles. Venu représenter la ville de la cité des Anges qui était l’invité d’honneur cette année, l’Américain a fait le show pendant quatre jours au côté d’Alain Juppé. Un vrai américian.

#5 | Record de fréquentation et de dégustations

Bernard et Gérard dégustent avec le sourire © Radio France

Bordeaux fête le vin continue de battre les records édition après édition. Cette 9e édition est celle de tous les records : fréquentation et dégustation. La manifestation bordelaise a d’ailleurs été victime de son succès puisque dès samedi soir les organisateurs avaient vendu les 60.000 pass prévus pour les quatre jours. Du coup, dimanche, ils ont décidé de mettre à disposition 2.000 verres supplémentaires et un pass de cinq dégustations pour les visiteurs. Record de dégustation aussi avec 650.000 verres servis (500.000 lors de la dernière édition).

#6 | Le Santa Maria Manuela

Le Santa Maria Manuela © Radio France

Impossible de le manquer dans le port de la Lune. La gôélette portugaise le Santa Maria Manuela a attiré beaucoup de visiteurs pendant Bordeaux fête le vin. Elle est repartie ce lundi pour de nouvelles aventures.

#7 | On est venus de partout

On est venu de Taïwan pour participer à Bordeaux fête le vin © Radio France

Au délà de la fréquentation record, l’autre enseignement c’est le nombre d’étrangers présents pendant ces quatre jours de fête. Les viticulteurs ont notamment remarqué la forte présence d’Américains.

#8 | Fête de la Fleur

La fête de la Fleur au jardin public de Bordeaux avec la Commanderie du Bontemps © Radio France

C’est un rendez-vous incontournable tous les ans : la fête de la Fleur s’est déroulée cette année au jardin public de Bordeaux vendredi soir. Un fête organisée par la Commanderie du Bontemps. A noter cette année l’intronisation de certaines personnalités du monde sportif girondin comme Laurent Marti le président de l’Union Bordeaux-Bègles ou Grégory Bourdy le golfeur bordelais.

#9 | Au Guinness des records

La barrique géante en bouchons de liège © Radio France

En exposant la plus grande barrique au monde en bouchons de liège, Bordeaux fête le vin va sûrement entrer au livre Guinness des records. Il a fallu 285.000 bouchons en liège pour construire cet édifice de 9 mètres de haut.

#10 | France Bleu Gironde

Le studio extérieur de France Bleu Gironde © Radio France

Votre radio préférée vous a accompagné pendant cette 9e édition de Bordeaux fête le vin. France Bleu Gironde avait installé un studio extérieur sur la manifestation près de la place des Quinconces avec un direct de 16h30 à 19h jeudi, vendredi et samedi. De nombreuses personnalités sont passés au micro mais aussi vous. A noter le succès de l’opération « chapeau », France Bleu Gironde vous a distribué plus de 1.000 chapeaux sur Bordeaux fête le vin.

Article source: https://www.francebleu.fr/photos-dix-choses-retenir-de-bordeaux-fete-le-vin-2014-1404130800

Weber-Stephen : il mijote votre barbecue – Consommation

Champion du barbecue à roulettes, Weber cumule les titres. Inventeur du barbecue à couvercle, permettant de cuire des viandes entières (poulet, côte de bœuf…) plus rapidement et sans les déssecher.  il est aussi à l’origine de la barre flavorizer, l’outil absorbant la graisse qui tombe des grillades. « On nous a pris pour des fous lorsque nous avons lancé ce produit dans les années 1990. Aujourd’hui, tout le monde l’utilise », commente Pascal Lessertois, responsable marketing pour la zone Europe du Sud.

Pour se distinguer de ses nombreux concurrents, à l’image de Campingaz en France, le groupe décline son produit phare, le barbecue à couvercle, sous toutes les formes et couleurs. Dernière en date, la rouge figue. Pour améliorer la qualité de ses produits, une unité de 20 ingénieurs en RD assure la traçabilité et le contrôle qualité des différents modèles. Actuellement, ces derniers travaillent sur le choix des matériaux (acier émaillé, inox…) et sur des innovations plus techniques ( augmentation de la taille des roues assurant plus de stabilité ou installation de thermomètre intégré).

Fiche d’identité

Capital : détenu par la famille Dessauw depuis 1978
Effectifs : 6 salariés
L’histoire Les parasols de France Télévision utilisés sur le Tour de France ont été fabriqués par Dess.

une fabrication internalisée

Reste que la particularité du groupe ne tient pas qu’à ses produits. Le groupe gère entièrement son process de fabrication en interne, avec ses cinq usines aux Etats-Unis et son site en Asie. « Toutes les pièces sont travaillées dans nos usines, sous des presses. Mais tous les contrôles sont effectués manuellement, un peu comme chez les constructeurs automobiles », explique le responsable marketing. Présent en Australie ou encore en Inde, le groupe adapte ses produits aux différents marchés. Ainsi, en 2004, il a identifié les besoins plus urbains des Européens et a innové avec une gamme de produits plus compacts qu’aux Etats-Unis et transportables. « Cela a été un succès en Europe et c’est désormais un produit très apprécié des Américains, qui jusque-là utilisaient des produits massifs », commente Pascal Lessertois.

Sans dévoiler son chiffre d’affaires, le groupe reconnaît que ses ventes s’étalent essentiellement entre mars et septembre, suivant les implantations dans les magasins. En France, si la star des volumes reste le barbecue au charbon, celui à gaz prend son envol en terme de valeur et le barbecue électrique perce nettement le marché. Une tendance que le groupe entend suivre, selon le responsable Europe du Sud :  « en 2011, nous élargirons la gamme des électriques, avec de nouveaux produits innovants, pour en faire un vrai outil de cuisine ».

 


Ces industriels fabriquent vos vacances
9 / 15

Article source: https://www.usinenouvelle.com/article/weber-stephen-il-mijote-votre-barbecue.N135636

Hobie Cat: il donne de la vélocité au catamaran – Les industriels de vos vacances

Fiche d’identité

Chiffre d’affaires : 9 à 10 millions de chiffres d’affaires
Effectifs : 60 personnes permanentes, jusqu’à 70 avec les CDD et intérimaires
Capital : Capital familial de
960 000 Euros
L’histoire : La forme des coques du Hobie Cat ont la forme de banane. Imaginées à partir de la forme des planches de surf et des pirogues polynésiennes, ces coques ont été conçues pour effleurer l’eau. La sensation de voler au dessus de l’eau fera le succès de ce petit catamaran.

Article source: https://www.usinenouvelle.com/article/hobie-cat-il-donne-de-la-velocite-au-catamaran.N135854

Stéphanie Lacroix

Le chantier majeur du moment porte sur ce qui est, sans doute, la gare la plus discrète de Paris, celle d’Austerlitz : Jean-Michel Wilmotte a conçu, pour trôner dans la halle des années 1860 encombrée par les voies du RER et un parking, une grande sphère qui abritera, entre autres, un restaurant. Un chantier de 290 millions d’euros, inscrit dans une opération immobilière plus vaste d’1 milliard d’euros, jusqu’en 2024.
De l’autre côté de la Seine, la gare de Lyon voit ses façades, sols, toitures, fresques, grande halle être rénovées, annexant une voie de desserte routière et prête à accueillir de nouvelles boutiques.

La gare Saint-Lazare verra sa verrière du XIXème siècle rénovée pour 150 millions d’euros, tandis qu’un centre d’affaires et une salle de gymnastique doivent être installés à proximité. La gare Montparnasse fait aussi l’objet d’un vaste programme de 150 millions d’euros en partenariat avec Altarea Cogedim pour la transformer en galerie marchande de 18 000 m2 : le premier tiers du chantier a déjà été livré, mais celui-ci doit s’achever fin 2020.

Gares Connexions, la filiale de la SNCF chargée des travaux, va investir 1,2 milliard d’euros de 2018 à 2020 ; un changement vis-à-vis des habitudes de la SNCF, qui ne rénovait, de son propre aveu, que tous les 15-20 ans, et qui met au point l’agrandissement et l’embellissement de son patrimoine, afin d’améliorer les flux, multiplier les revenus et mettre plus à l’aise les usagés.

Le futur gros chantier sera celui de la gare du Nord, dont la restructuration a été confiée, pour 600 millions d’euros, à une société détenue à 34 % par Gares Connexions et à 66 % par Ceetrus. Une aile sera ajoutée à la première gare d’Europe pour accueillir le terminal des départs et un centre commercial, tandis que le bâtiment de 1864 sera remis en valeur et des automates installés pour faciliter la détaxe des voyageurs venus du Royaume-Uni par l’Eurostar, Brexit oblige. Début du chantier à l’automne 2019 pour une livraison… en 2023, juste à temps pour l’échéance cruciale des Jeux Olympiques.

Article source: http://www.immoweek.fr/les-acteurs/les-professionnels/stephanie-lacroix/