Notions de base

Réaction d’oxydo-réduction
une réaction d’oxydo-réduction est une double réaction chimique entre des ions ou des atomes. L’oxydation a lieu lorsque l’oxydant capte un électron sur le corps qui s’oxyde ; la réduction a lieu lorsque le réducteur cède un électron au corps qui est réduit.
Combustion
le composé pyrotechnique contient un corps oxydant – généralement les nitrates, chlorates ou perchlorates – qui libère de l’oxygène, et un corps réducteur – par exemple le soufre, le carbone. Les premiers sont des comburants, les seconds des combustibles. En utilisant le principe du triangle de feu, pour provoquer la combustion, il faut un troisième élément : une énergie d’activation qui déclenche la réaction. Dans le cas des artifices, l’oxygène n’est pas fourni par l’air mais par le mélange lui-même, ce qui permet de concentrer dans un très petit volume une forte chaleur et une forte pression.
Vitesse
l’augmentation de la température et de la pression étant deux facteurs d’accélération des réactions chimiques, plus le mélange pyrotechnique sera homogène et le volume contenant restreint, plus la réaction sera rapide. Ainsi la combustion d’une petite quantité de poudre noire à l’air libre est assez lente, elle produit une flamme; mais cette même poudre explosera lorsque sa combustion sera accélérée par le confinement dans un petit volume (un pétard par exemple).
Les couleurs
l’attrait principal des feux d’artifices est la gamme de couleurs. Les couleurs perceptibles par l’œil vont d’une longueur d’onde comprise entre 380 nm (violet) et 780 nm (rouge). C’est l’addition, dans le mélange pyrotechnique de composés métalliques, qui permet la création d’effets lumineux. (rouge : strontium, violet : potassium, bleu : cuivre ou zinc, vert : baryum, jaune : sodium, blanc : magnésium ou aluminium, argent : titane). 1En pyrotechnie, les phénomènes entraînant la diffusion de lumière colorée sont l’incandescence, l’émission atomique et l’émission moléculaire.
La forme
c’est le deuxième attrait le plus important. En fonction du type d’artifice et de la disposition des pièces d’artifices sur la zone de tir, on peut obtenir une multitude d’effets : c’est là qu’intervient le savoir faire de l’artificier. Dans les bombes, bombette et comètes, c’est la disposition des artifices d’effets dans la charge d’effet qui permet d’obtenir des formes différentes dans le ciel. (palmier, tournesol, papillon, pivoine)
feux d'artifice, 14 juillet, 1er Aout, 15 Aout, 31 Décembre

Laisser un commentaire