Archives par mot-clé : artificier

Il n’y aura finalement pas de feu d’artifice à Cavaillon

La ville de Cavaillon annule le feu d’artifice prévu le 24 août. Elle avait pourtant pris la décision de le décaler à la fin de l’été. La poursuite de la crise sanitaire ne permet pas selon elle que le spectacle ait lieu dans de bonnes conditions et en toute sécurité pour les Cavaillonnais.
Le spectacle ne pouvait accueillir au mieux que 850 personnes, avec le respect d’1 m de distance entre chaque spectateur, et le port du masque obligatoire.

Pour Gérard Daudet, le maire « le feu d’artifice est un spectacle offert par la Ville pour tous les Cavaillonnais, et pas seulement pour une part infime de la population. De plus, c’est une animation que je conçois comme un plaisir, et à la vue des contraintes imposées, je doute qu’elle soit vécue comme tel par le public. »

Article source: https://www.francebleu.fr/infos/societe/il-n-y-aura-finalement-pas-de-feu-d-artifice-a-cavaillon-1596034732

Comment les feux d’artifices explosent-ils en couleur?



Boom. Psschiiit. Boom. Boom. Psschhiiiiiiit. Dans le ballet des détonations lumineuses et colorées de feux et d’artifices, le ciel d’été devient synonyme de fête. Mais qui n’a jamais contemplé ce spectacle sans se demander comment de la poudre à canon pouvait exploser en pluie de poussière dorée?

Pas de show sans réaction chimique. Dans un tube de lancement, une charge de poudre est à l’origine de la propulsion de l’artifice vers le ciel, à la manière d’une fusée décollant pour l’espace. Le second étage, un dispositif d’allumage à retardement, permet de minuter l’explosion du feu qui éparpillera des billes de poudre (les étoiles) dans les airs.

Ce sont ces dernières qui sont responsables des effets pyrotechniques. Leur disposition autour de l’allumeur détermine la forme que prendra le feu d’artifice (saule pleureur, chrysanthème, pivoine, palmier, etc.).

Appuyons-nous sur l’exemple du feu d’artifice abeille, dont les filaments partent dans tous les sens dans un long sifflement aigu juste après son explosion. Ce résultat est obtenu grâce à sa composition, soit trois petits tubes d’étoiles placés dans une coque sphérique. À mesure que la chaleur monte, la pression dans les tubes envoie les étoiles filer aléatoirement dans les airs.

La chimie des couleurs

Quant à sa couleur, elle est déterminée par le mélange de sels et de métaux dans ses étoiles. Pour obtenir du rouge, les feux contiennent des sels de strontium. L’orange brille grâce aux sels de calcium et les sels de sodium donnent un effet jaune. Le chlorure de baryum crée du vert et le chlorure de cuivre, du bleu. Le magnésium ou l’aluminium se traduisent par une teinte blanche ou argentée.

Bonus: trente-trois minutes de spectacle pyrotechnique au Japon en 2019.

D’après les professionnel·les, l’artifice le plus difficile à réaliser est celui de la queue de paon. La recette de sa couleur bleu-violet est subtile: il faut combiner du carbonate de strontium (rouge) et de l’oxyde de cuivre (bleu). Les concentrations de produits chimiques utilisés pour obtenir ces nuances sont instables et extrêmement dangereuses.

Il importe d’ailleurs de se souvenir que la beauté de ces spectacles pyrotechniques a un coût. Financier, d’abord. Un show de vingt minutes peut coûter plus de 35.000 euros. Humain ensuite: il s’agit d’explosifs dangereux qui relâchent des substances toxiques dans l’air.

Leur impact environnemental n’est pas non plus neutre: tirer des feux d’artifices toujours au même endroit pourrait finir par polluer l’eau, l’air et ou les sols de manière irréversible.



Article source: https://korii.slate.fr/tech/comment-feux-artifices-explosent-couleur-chimie-fusees-pyrotechnique-spectacle-14-juillet

Foix. La fête est annulée, le feu d’artifice n’aura pas lieu en Septembre

Le choix fuxéen est différent de celui pris à Saint-Girons, Lavelanet ou Tarascon. Ici, il n’y aura pas de fête, pas même d’espace laissé aux forains pour qu’ils accueillent le public. « En fait, on est contraints par l’espace des allées de Villote, c’est un couloir, indique le maire Norbert Meler. Par exemple, on ne peut pas mettre en place de sens de circulation, d’écart réglementaire entre les stands… Peut-être que d’autres endroits s’y prêtent mieux. Avec cette contrainte, on ne peut pas installer les forains de manière à respecter les normes de sécurité sanitaire. De même, pour le feu d’artifice, on n’imagine pas rassembler 4 000 à 5 000 personnes ». La décision a donc été prise mardi soir d’une annulation pure et simple de la fête de début septembre et du feu d’artifice.

« En plus, qui peut dire où on en sera en termes de deuxième vague au début du mois de septembre ?, questionne l’élu. Pourtant, il fallait prendre des décisions, contractualiser maintenant. En l’état actuel, la meilleure décision était d’annuler. »

La position est d’ailleurs la même du côté du comité des fêtes, qui se charge des bals et autres défilés dans les rues. « La décision de tout annuler a été prise en commun avec la mairie, indique le président du comité, Alexandre Perocheau. On est affilié à la Fédération des comités des fêtes qui nous dit que la responsabilité de l’association est engagée en cas de problème. Donc qu’on doit fournir du gel, des masques à tout le monde, garantir la distanciation sociale… C’est impossible. On avait des problèmes dans tous les sens. » En effet, comment organiser un bal tout en assurant qu’il n’y aura pas de grand rassemblement et que la distanciation sera respectée ? « C’est sûr que c’est un peu contradictoire, qu’on ne savait pas sur quel pied danser », admet, jeu de mots à l’appui, M.Perocheau.

Reste la question des artistes, sachant que des contrats étaient déjà signés. « Vu que tout le monde est perdant, on trouve des solutions en discutant, assure le président du comité des fêtes. C’est sûr que les musiciens ne sont pas surpris quand on leur annonce que la fête n’aura pas lieu. C’est embêtant pour eux, mais, de tradition, on essaie de les reprendre l’année suivante. Quand on le peut en tout cas, quand les calendriers correspondent. »

Une annulation d’autant plus dommageable que, l’an dernier, la fête avait connu une forte affluence. Le beau temps avait été au rendez-vous, une grande parade avait animé les rues du centre-ville et le concert de Natasha Saint-Pier avait rassemblé largement. Le feu d’artifice, lui aussi, avait réuni et contenté la foule. Ce n’est que partie remise : sûrs que, quand les conditions sanitaires le permettront, les allées de Villote redeviendront le cœur battant de la fête.

Article source: https://www.ladepeche.fr/2020/07/23/la-fete-est-annulee-le-feu-dartifice-naura-pas-lieu-8990376.php

Feu d’artifice dans son jardin ? Attention !

Avec l’annulation des festivités du 14-Juillet, nombreux seront les Français à vouloir improviser un mini-feu d’artifice dans leurs jardins. Pour l’occasion, Ardi, leader français de l’artifice de divertissement, propose l’opération « Fête solidaire ». Pour chaque feu d’artifice Portable acheté jusqu’au 31 août, la société s’engage à reverser 1 € à la Fondation Armée du Salut. Ardi a inventé, il y a vingt ans, le concept de feux d’artifice Portables. Entièrement préréglé, ce feu d’artifice est capable de produire des effets au sol pouvant aller de 3 à 5 m (fontaines multicolores, jets crépitants, sifflants ou détonants) et des effets aériens pouvant aller jusqu’à 60 m. Le prix de ces feux d’artifice est d’une centaine d’euros la minute.

Le 14 juillet rime aussi avec pétards. Tous les ans, de nombreux accidents liés à leur manipulation sont recensés, pouvant toucher les mains, le visage et les yeux. Des accidents aux conséquences parfois dramatiques : brûlures, plaies profondes, amputations… provoquant « des dommages comparables à des blessures de guerre », selon les spécialistes de SOS Mains de la clinique de l’Union. Prudence donc !

Toulouse illuminée en bleu, blanc, rouge

Malgré l’annulation des traditionnels feux d’artifice et concert du 14 juillet, organisés par la mairie de Toulouse. Jean-Luc Moudenc a cependant souhaité que la Fête nationale, synonyme de valeurs républicaines, soit célébrée dans toute la ville. Un dispositif particulier permettra de fêter ce moment. Ainsi, un éclairage aux couleurs bleu blanc rouge illumine depuis vendredi soir tous les quartiers, de nombreux bâtiments de la ville jusqu’au mardi 15 juillet, de 22h à 5h du matin : le Capitole, le Monument aux Combattants, le Centre culturel Henri-Desbals, la place de Soupetard, la médiathèque Empalot, la place Abbal, la Villa des rosiers avenue Jean-Rieux… L’ensemble de la ville est pavoisée également en bleu-blanc-rouge, de l’avenue Saint-Exupéry à la route de Saint-Simon en passant par la rue de Metz et l’avenue des Minimes… Deux expositions quiz autour de la laïcité et du vivre ensemble seront visibles place Abbal (le 13 juillet de 14h à 17h), sur le parvis du métro Borderouge (le 14 juillet de 10h à 13h) et sur le parvis du métro Saint-Michel (le 14 juillet de 14h à 17h). Des projections mettront en valeur les symboles de la République et la devise « Liberté, Egalité, Fraternité ». L’une d’entre elles prendra la forme d’un mapping sur la façade de La Brique rouge, place d’Empalot, où les images animées joueront avec le relief du bâtiment. La création sonore composée de musique électronique fera pulser les mesures de « la Marseillaise ». Enfin, les 13 et 14 juillet de 22h à 23h30

Sur la façade du Capitole, une vidéo retraçant des événements festifs et des moments de convivialité sera projetée, mettant également en exergue la devise « Liberté, Egalité, Fraternité », jusqu’au 15 juillet de 22h à minuit.

Article source: https://www.ladepeche.fr/2020/07/12/feu-dartifice-dans-son-jardin-attention-8976140.php

Feu d’artifice du 15 août 2020 : quelles sont les villes qui le tirent d’habitude ?

feu d'artifice


Feu d'artifice du 15 août 2020 : quelles sont les villes qui le tirent d'habitude ?

FEU D’ARTIFICE 15 AOÛT 2020 – Partout en France le 15 août, il est de coutume d’assister à des feux d’artifice. Si rien n’indique pour le moment qu’ils seront maintenus le samedi 15 août 2020, découvrez les villes qui le programment chaque année, comme Toulon, Cannes, Arcachon ou encore Biarritz…

[Mis à jour le 24 juillet 2020 à 19h14] Chaque année, lors de l’Assomption, de nombreuses villes de France tirent un feu d’artifice pour le plus grand plaisir des adultes et des enfants. Cependant, en raison de la crise sanitaire du coronavirus, le doute plane encore sur le maintien ou non des feux d’artifice du samedi 15 août 2020. Comme pour le 14 juillet dernier, si Paris a eu la chance d’avoir un feu d’artifice sans public, ce n’était pas le cas de toutes les villes de France. Nombreuses sont celles à avoir dû annuler leurs spectacles pyrotechniques. En effet, les rassemblements de plus de 5 000 personnes restent interdits pour le moment. Découvrez ci-dessous les villes qui proposent d’ordinaire des spectacles pyrotechniques le 15 août, sans savoir pour le moment s’ils sont maintenus ou annulés cette année :

Feu d’artifice du 15 août à Cannes

Pas d’annonce officielle pour le moment – Le feu d’artifice du 15 août est d’ordinaire tiré à 22 heures dans le cadre du « Festival d’Art Pyrotechnique de Cannes », un événement gratuit. L’accès se fait au niveau du Palais des Festivals et le placement est libre.

Feu d’artifice du 15 août à Nice

Pas d’annonce officielle pour le moment – Pour l’Assomption, un feu d’artifice grandiose est d’ordinaire tiré depuis une barge, en face à l’Opéra, à Nice. Le spectacle pyrotechnique, qui débute à 22 heures, est concocté par le célèbre artificier Ange Garcia. Une grande partie de la Promenade des Anglais ainsi que des rues adjacentes sont ainsi fermées à la circulation de 18 heures à une heure du matin. Avant le feu d’artifice, une messe, une procession ainsi que de nombreuses célébrations auront lieu à Nice pour fêter l’Assomption.

Feu d’artifice du 15 août à Arcachon

Pas d’annonce officielle pour le moment – Le feu d’artifice est habituellement tiré depuis la Jetée d’Andernos vers 22h45. Il est visible depuis l’esplanade de la jetée. Le spectacle pyrotechnique est précédé d’une soirée club. A 23 heures, place au bal des pompiers et autres animations.

Feu d’artifice du 15 août à Toulon

Sous réserve – Si les conditions sanitaires le permettent – Le feu d’artifice est tiré le 15 août à 22 heures depuis le Fort Saint Louis. Pensez à arriver à l’avance pour trouver une place sur la plage du Mourillon.

Feu d’artifice du 15 août au Lavandou

Annulé – Le feu d’artifice d’ordinaire tiré à 22h30, suivi d’un grand bal, n’aura pas lieu cette année 2020 en raison de la crise sanitaire du coronavirus.

Feu d’artifice du 15 août à La Baule

Pas d’annonce officielle pour le moment – Le feu d’artifice du 15 août est observable depuis la plage de La Baule face à l’avenue du Général de Gaulle à 22h30. Tiré depuis la baie de La Baule-Escoublac, les déplacements à pieds ou à vélo sont privilégiés et il est recommandé de stationner loin car une partie du front de mer et l’avenue de Gaulle sont interdits aux véhicules.

Feu d’artifice du 15 août à Biarritz

Pas d’annonce officielle pour le moment – D’habitude, la ville de Biarritz embrase le ciel de créations pyrotechniques le 15 août dès 22h45. Le rendez-vous est donné sur la Grande Plage pour observer le feu tiré depuis le Rocher du Basta et de la Grande Plage côté Hôtel du Palais. Le dispositif se déploie pendant 25 minutes. La circulation des véhicules vers le centre-ville est restreinte de 15 heures 30 à 1 heure du matin et les lignes Chronoplus sont déviées. Des navettes gratuites sont mises à disposition au départ du parking du stade Aguilera de 14h à 22h30 et du parking de la Halle d’Iraty de 8h45 à 23h. Pour le retour, ce sont des navettes gratuites depuis l’arrêt spécial Porte de Biarritz (rue Bordolo) qui rejoignent les parkings de la Halle d’Iraty et du stade Aguilera jusqu’à 1h du matin.

Feu d’artifice du 15 août à Noirmoutier

Sous réserve – Si les conditions sanitaires le permettent – Sur le Port de l’Herbaudière à Noirmoutier-en-l’Île, un feu d’artifice est tiré à 23 heures le 15 août 2020, précédé d’un bal funk « I feel good » par la compagnie Engrenage, à 21h30. Événement gratuit mais sur réservation à partir du 8 août aux Salorges par téléphone au 02 51 39 01 22.

Feu d’artifice du 15 août au Touquet

Annulé – Le feu d’artifice du 15 août au Touquet est d’habitude tiré depuis le jardin d’Ypres, tout près de l’Hôtel de Ville, aux alentours de 22h30. Il n’aura pas lieu cette année 2020.

Feu d’artifice du 15 août au Cap Ferret

Pas d’annonce officielle pour le moment – Au Cap Ferret, en Gironde, un feu d’artifice est d’ordinaire tiré le 15 août. Il est tiré au canon, face à la place Ubéda, à 23 heures.  Ce spectacle pyrotechnique est sans souci visible depuis la plage.

Feu d’artifice du 15 août à Royan

Pas d’annonce officielle pour le moment – La Charente-Maritime aura elle le droit à ses feux d’artifice pour le 15 août ? À Royan, comme tous les ans, un spectacle « pyro-mélodique » a lieu le 15 août à 22h30 et dure 29 minutes, très exactement. Ainsi, dès 8 heures du matin, la circulation et le stationnement seront interdits sur le front de mer et dans une grande partie de la ville. En raison de la forte affluence attendue pour ce jour de l’Assomption, la Ville de Royan conseille à toutes les personnes venant assister au feu d’artifice de privilégier le covoiturage et les déplacements à pied.

Feu d’artifice du 15 août à Cassis

Pas d’annonce officielle pour le moment – La célèbre petite ville de Cassis, au milieu des calanques, tire d’habitude un feu d’artifice depuis le port à 22 heures. Il est précédé d’une « fête au village », qui débute vers 19 heures.

Feu d’artifice du 15 août à Arras

Pas d’annonce officielle pour le moment – Arras n’est peut-être pas au bord de la mer, mais la ville du Pas-de-Calais a d’habitude le droit à son feu d’artifice le 15 août. Il est tiré depuis la base de loisirs des Grandes Prairies aux alentours de 23 heures.

Revivez le feu d’artifice du 14 juillet 2020 à Paris

Mardi 14 juillet 2020, la ville de Paris a fait de son traditionnel feu d’artifice « le symbole de la résilience de notre capitale et de notre Nation », rendant hommage à tous les héros du quotidien qui ont œuvré pendant la durée de l’épidémie de coronavirus. Tiré depuis la tour Eiffel, le feu d’artifice de la fête nationale, qui rassemble plus de 500 000 personnes au pied du monument en temps normal, n’était observable qu’à distance en raison de la crise sanitaire. En effet, la préfecture de police avait mis en place dès 16 heures hier une large zone d’exclusion autour de la Dame de Fer, sur le Champ-de-Mars, le Trocadéro et le pont d’Iéna, invitant les Parisiens à suivre le spectacle depuis leurs balcons ou leurs fenêtres pour les plus chanceux, ou à la télévision pour les autres. Découvrez-le ci-dessous :

Quelle est l’origine du feu d’artifice ?

Comment le feu d’artifice a-t-il été associé à la fête nationale du 14 juillet ? Et d’où a bien pu venir l’idée de tirer des pétards aussi bruyants que lumineux pour célébrer l’événement ? Les explications sont assez floues ou en tout cas incomplètes. Il faut d’abord savoir que les feux d’artifice en eux-mêmes remontent à plusieurs siècles et ont même été inventés par… la monarchie. Cocasse quand on sait qu’il sont aujourd’hui une institution du 14 Juillet ou presque. L’Histoire de France fait régulièrement référence au spectacle donné en 1612 sur la place des Vosges à Paris lors du mariage de Louis XIII et d’Anne d’Autriche. Il s’agirait du premier véritable feu d’artifice en France. Loin de signer une rupture avec cette pratique monarchique, la Révolution s’est appropriée le feu d’artifice et l’a rendu accessible au peuple. Le feu d’artifice n’est donc plus réservé à l’élite et à la cour en 1790, et un spectacle est déjà donné lors de la Fête de la Fédération du 14 juillet. Certains républicains mettront entre parenthèse les feux d’artifice pour leur passé royal, mais ceux-ci reviendront en force avec Napoléon, soucieux lui aussi d’impressionner les foules. En 1880, quand il est décidé de faire du 14 juillet la fête nationale, le feu d’artifice est réellement entré dans les mœurs. La IIIe République l’a adopté et, avec l’industrialisation, il devient un art moins coûteux. C’est à cette époque de bouillonnement qu’il gagnera en hauteur, avec des fusées plus puissantes, en couleurs avec de nouvelles poudres, et en  bruit avec des pétards plus festifs.

Article source: https://www.linternaute.com/sortir/guide-des-loisirs/1350018-feu-d-artifice-du-15-aout-2020-quelles-sont-les-villes-qui-le-tirent/