À Brest, des jets de projectiles sur les policiers à Kérédern et des tirs de mortiers d’artifice à Bellevue

Les habitants du quartier de Kérédern ont assisté de leurs fenêtres, samedi 29 janvier, peu avant 22 h, au passage d’une patrouille de police sous des jets de projectiles.

« J’ai entendu du bruit et je suis allée regarder à la fenêtre. Des policiers se protégeaient la tête avec leur bouclier. Déjà, samedi matin, à 6 h, j’avais appelé les pompiers parce que deux véhicules étaient en feu devant le centre social Les Amarres », précise une habitante lassée de cette situation. « C’est inquiétant, cela devient de plus en plus agité et on a l’impression d’une surenchère entre quartiers », ajoute une autre.

Un véhicule a brûlé vers minuit dans la nuit de samedi à dimanche, en bordure de la cité Jean Assolant, côté lycée Dupuy-de-Lôme. Il a été évacué tôt ce dimanche matin.
À Quéliverzan, deux véhicules ont brûlé, vers minuit, dans la nuit de samedi à dimanche, en bordure de la cité Jean-Assolant, côté lycée Dupuy-de-Lôme. Ils ont été évacués tôt ce dimanche matin. (Photo Le Télégramme / Catherine Le Guen)

Le scénario du 20 septembre se répète à Kérédern

Les carcasses d’un fourgon et d’une voiture brûlés samedi matin avaient été retirées ce dimanche 30 janvier. Et sur le sol des rues du quartier de Kérédern, on pouvait remarquer des restes de projectiles, dont des morceaux de béton de la taille d’un poing.

Comme le 20 septembre dernier, déjà à Kérédern, les agresseurs se trouvaient sur l’un des toits des immeubles de la rue André-Messager. De là, ils ont lancé des plaques en béton qui protègent les cheminées des tours, mais aussi des vis, des plastiques et divers objets. « Les policiers et CRS en renfort sur Brest ont été la cible de ces jets de projectiles. La police doit être partout et dans tous les quartiers en même temps », s’inquiète Éric Kerbrat, secrétaire départemental du syndicat Unité SGP Police FO du Finistère. En septembre, la Ville avait annoncé travailler avec Brest Métropole Habitat concernant l’accès aux toitures des tours d’immeuble. Un point de vulnérabilité qui subsiste encore.

Des tirs de mortiers d’artifice à Bellevue

« Comme tous les soirs, nous étions présents samedi dans le quartier de Kérédern. Il n’y a pas eu de voitures incendiées cette nuit. Mais les policiers en patrouille de sécurisation ont reçu quelques jets de projectiles sans faire de blessés. La sécurisation a été faite sans qu’il y ait eu d’autres événements. Il n’y a pas eu de tir de mortier », confirme le commissaire central Nicolas Hoarau.

Par ailleurs, en début de soirée, samedi, une patrouille de police a été la cible de tirs de mortiers d’artifice sporadiques dans le quartier de Bellevue : « Un fait isolé qui n’a touché personne », assure le commissaire Hoarau.

Toujours dans la nuit de samedi à dimanche, vers minuit, deux véhicules ont pris feu, en bordure de la cité Assolant, côté Lycée Dupuy-de-Lôme, à Quéliverzan. Dans ce quartier, près de l’école, deux autres véhicules avaient été détruits par un incendie dans la nuit de vendredi à samedi. Cela fait donc quatre véhicules détruits à Quéliverzan. Un autre feu de voiture ayant été signalé dans le quartier du Valy-Hir, rue Mac-Orlan, durant la nuit de samedi à dimanche, en plus des deux autres à Kérérdern la veille, cela fait un total de sept véhicules détruits par le feu dans le week-end.

Notre dossier sur les derniers épisodes de violences à Brest

Article source: https://www.letelegramme.fr/finistere/brest/a-brest-des-jets-de-projectiles-sur-les-policiers-a-keredern-et-un-vehicule-brule-a-queliverzan-30-01-2022-12914023.php