A quel âge un enfant peut-il assister à un feu d’artifice ?

Il n’y a pas vraiment d’âge précis, mais il faut garder en tête que les enfants de moins de 12 ans ne devraient pas être exposés à des niveaux sonores supérieurs à 140 db. Or les niveaux sonores d’un feu d’artifice peuvent atteindre jusqu’à 190 db. Si les lumières peuvent être appréciées par les plus jeunes, et que les parents souhaitent les leur montrer, l’idéal est de les voir de loin, et/ou d’équiper les plus jeunes de casques anti-bruit adaptés (en terme de taille, car un casque trop grand n’a pas l’efficacité souhaitée) et ce, dès le plus jeune âge.

Que risque-t-on à amener un enfant trop jeune à un feu d’artifice ?

Le risque essentiel est celui de l’audition : il est rare mais possible d’observer une perte d’audition, voire une perforation du tympan en cas de bruit trop important pour être supporté par les jeunes oreilles. Quant aux peurs, si l’enfant a été prévenu du déroulé des choses, qu’on lui a expliqué qu’il y aurait beaucoup de bruit et de lumière, elles sont limitées. C’est avant tout l’absence de compréhension d’une telle stimulation sonore et visuelle qui peut perturber les enfants.

Pourquoi certains enfants réagissent-ils plus aux bruits que d’autres ?

Ces craintes peuvent être soit psychologiques, et dépendant de l’exposition habituelle ou non de l’enfant au bruit, de ce à quoi il associe un bruit important, des évènements qu’il peut avoir vécus… Soit physiologiques, dans la mesure ou un bruit trop important peut être douloureux. Normalement, il existe un réflexe, appelé réflexe stapédien, qui correspond à la contraction d’un muscle dans l’oreille moyenne augmentant la rigidité du système de transmission des sons (les osselets), et permet ainsi de diminuer la transmission des bruits. Ce réflexe est plus ou moins efficient selon les individus, et certains sont ainsi plus sensibles aux bruits que d’autres.

Comment réagir si l’enfant prend peur pendant le feu d’artifice ?

L’idéal, bien sûr, est d’anticiper ! Choisissez un endroit plutôt en périphérie de la foule, ce qui vous permettra de partir une fois le spectacle commencé si l’enfant en ressent le besoin… Mais si vous vous retrouvez « coincés » sans possibilité de vous frayer une issue de secours, garder une attitude calme et rassurante, protéger son enfant et le câliner, le prendre dans ses bras et tenter de lui expliquer que tout va bien, est la meilleure chose à faire.

Article source: https://www.magicmaman.com/a-quel-age-un-enfant-peut-il-assister-a-un-feu-d-artifice,3706091.asp