Bâle-Campagne Pas de feux d’artifice du 1er août pour préserver les réfugiés ukrainiens

La conseillère communale a fait cette demande car elle a elle-même vécu cette situation. Réfugiée en Suisse au début des années 1990 suite à la première guerre du Golfe, elle raconte à la «Basler Zeitung» que pour elle et sa fille, le 1er août n’a jamais été agréable. Alors âgée de six ans, son enfant était effrayée et voulait se cacher à chaque détonation et cela a duré plusieurs années. Selon elle, cela risque fort de faire le même effet sur les enfants ukrainiens. qui seront probablement toujours là à cette date.

Article source: https://www.lematin.ch/story/pas-de-feux-dartifice-du-1er-aout-pour-preserver-les-refugies-ukrainiens-509168896315