Canicule, double édition, feu d’artifice… Ben Barbaud s’exprime à la veille du Hellfest 2022

Ben Barbaud, Hellfest 2022
Ben Barbaud, patron du Hellfest, lors de l’inauguration de son festival de retour après deux ans d’absence. ©HSM

Alors que les festivaliers arrivent en masse sur le site du Hellfest ce jeudi 16 juin, le boss Ben Barbaud et les élus locaux avaient rendez-vous avec la presse pour l’inauguration de cette double édition 2022.

À lire aussi

Voici ce qu’il faut retenir :

Le Hellfest se prépare à la canicule

Il fait déjà très chaud sur Clisson ce jeudi 16 juin 2022, mais le mercure va encore grimper vendredi et samedi. Comme la préfecture de Loire-Atlantique un peu plus tôt, le Hellfest sera « extrêmement vigilant » pendant cet épisode de canicule. 

Le dernier record date de 2017 avec une pointe à 36° C. On devrait franchir cette barre ce week-end, au-delà de 40° C, donc c’est un gros challenge pour nous. On a mis des choses en place. Cette nuit, on reçoit quatre sortes de brumisateurs géants de Paris qui seront disposés sur le site. On a aussi prévu de grosses lances à incendie en coordination avec le Sdis (service départemental d’incendie et de secours) qui arrosera régulièrement la foule. On sera vigilant, au plus près des festivaliers. On a des fontaines à eau sur le site et deux grand murs d’eau qui devraient attirer du monde : tous les festivals n’ont pas cette chance là d’avoir ces équipements.

Ben Barbaud, patron fondateur du Hellfest

La météo brûlante au début de ce festival d’enfer, qui n’aura jamais aussi bien porté son nom, pourrait virer à l’orage en fin de week-end. « On va scruter le ciel de près tout au long du week-end. On espère qu’il n’y aura pas de violent orage », a lancé Ben Barbaud.

À lire aussi

Ben Barbaud, Xavier Bonnet, Hellfest 2022
Xavier Bonnet, maire de Clisson, travaille main dans la main avec les organisateurs du Helflest. ©HSM

La double édition du Hellfest est « une exception »

Cette double édition 2022, avec sept jours de festival (du 17 au 19 juin et du 23 au 26 juin), sera « une exception ». Qualifiée une nouvelle fois comme « édition du siècle » par Ben Barbaud, elle sera unique en son genre et a pu être rendue possible après les annulations des éditions 2020 et 2021 à cause de la pandémie de Covid-19.

On reviendra sur une formule classique l’an prochain, en 2023, sur trois jours.

Ben Barbaud, patron fondateur du Hellfest

À lire aussi

Ce qu’a confirmé Xavier Bonnet, le maire de Clisson, à ses côtés. « On s’est mis d’accord en 2020-2021 pour que cela n’arrive qu’une fois. La culture était un peu en berne et avec cette annonce de double édition, on envoyait un bon signal de relance à tous les festivals ».