Carcassonne : un spectacle repensé et un maharadjah pour le feu d’artifice du 14-Juillet

Plus d’un siècle après le premier embrasement de la Cité médiévale (1898), le feu d’artifice du 14 juillet est toujours là. Au fil des décennies, l’évènement a su devenir un rendez-vous incontournable, connu et reconnu au-delà des frontières de l’Aude, de la France. Cette année 2022, après deux éditions avortées en raison de la crise sanitaire et de la sécheresse, le célèbre show pyrotechnique signe son grand retour. Pour ces retrouvailles, la Ville et l’entreprise Ruggieri ont mis les petits plats dans les grands. 

Cette édition aura pour thème « les feux de joie ».
Independant – BOYER Claude

Le maharadja de Jaisalmer aux premières loges

Parce qu’il fallait « marquer le coup » comme le souligne le maire Gérard Larrat, pour cette édition « placée sous le signe des feux de joie », la Ville n’a pas lésiné sur les moyens : douze tableaux de lumières et de couleurs, 740 tirs à la minute et 18 880 effets différents pour environ une demi-heure de spectacle. « Nous allons enfin pouvoir renouer avec cette tradition. Nous sommes très heureux de retrouver le demi-million de personnes qui vient spécialement pour l’occasion et les problèmes de sécurité qui vont avec. Qui plus est, deux invités de marques feront le déplacement à Carcassonne pour assister au show ! », se réjouit l’édile.

Tombé amoureux de la ville et son feu d’artifice à travers le petit écran, le maharadja de Jaisalmer (Inde) Chaitanya Raj Singh Bhati répondra présent à l’invitation du maire. Monica Haukanômme, la maire d’un de l »arrondissement de Tallin – ville jumelée avec Carcassonne – sera également de la fête. 

Mise en lumière de la Cité

Pour surprendre et émerveiller ces milliers de paires d’yeux, le dispositif a été repensé, alliant à la fois tradition et nouveauté. Le tout, avec moins de points de tirs qu’auparavant. « Les Monuments de France nous ont donnés pour consigne d’éviter la zone de la tour de l’Inquisition pour des raisons de sécurité », précise David Proteau, le directeur artistique du groupe Ruggiri. « On a alors travaillé sur les effets d’angulations pour retrouver l’effet massif du feu sur toute la longueur de la Cité », poursuit-il. Pour plus d’originalité et pour « magnifier le site », la mise en lumière de l’ensemble des tours du château comtal est prévue, via des projecteurs LED à basse consommation. 

Feu d’artifice écoresponsable

Autre nouveauté de cette édition 2022 : le paramètre écoresponsable. « Il nous a été demandé de faire des efforts particuliers pour que ce spectacle soit exemplaire. Pour ne pas que les oiseaux perdent leurs repères et s’affolent, nous disposons d’un système qui permettra de donner l’alerte progressivement avant que le feu ne commence. D’autre part, nous avons éliminé dans ce projet tous les déchets pouvant être évités. Nous avons limité le superflu et intégrons des artifices nouvelle génération », fait valoir David Proteau. Une chose est sûre, on a hâte. 

A lire aussi :
Coronavirus – Carcassonne : le Festival annulé jusqu’au 14 juillet, pas d’embrasement de la Cité cette année

A lire aussi :
Aude : le préfet interdit sept feux d’artifice en raison de la sécheresse

Article source: https://www.lindependant.fr/2022/06/14/carcassonne-un-spectacle-repense-et-un-maharadja-pour-le-feu-dartifice-du-14-juillet-10365179.php