Castelsarrasin. « On termine sur un feu d’artifice »

Fabrice Bely (coprésident du CAC) : « C’était une journée chargée en émotion. Évidemment nous avions tous une grosse pensée pour notre amie, Joce, qui nous a quittés trop tôt. Les joueurs lui ont rendu un très bel hommage et je suis sûr qu’elle est fière de nous ».

Philippe Bertrand (coprésident du CAC) : « On clôture la phase qualificative comme on l’avait commencée. On avait commencé en battant Valence avec le bonus, aujourd’hui, on finit en battant le leader de la poule avec le bonus. On a fait un jeu magnifique, avec des essais plus beaux les uns que les autres. Certes l’adversaire a craqué et a fini par lâcher le match. Ils avaient une défaite, aujourd’hui, ils en ont une seconde de qualité. Félicitations aux joueurs, félicitations au staff. Nous avons une pensée émue pour Joce qui se serait régalée aussi et on lui dédie cette victoire ».

Mouss Garioub (manager du CAC) : « C’est un grand bonheur. Nous finissons sur un feu d’artifice. C’est un match abouti que je dédie à tous les bénévoles et particulièrement à nos présidents. Nous sommes dans un ascenseur depuis trois ans même si certains aimeraient nous briser les ailes. Je suis fier du travail accompli par toutes les forces vives du CAC dont nos éducateurs. Même si Nîmes est venu avec une équipe rajeunie, nous ne sommes pas tombés dans la facilité et nous avons continué à jouer en les respectant. Bravo aux gars ! ».

Jonathan Elgoyen (entraîneur des avants) : « Je suis content du contenu du match. Il y a eu un gros investissement de la part de tout le groupe toute la semaine pour analyser le style de jeu de Nîmes. On est récompensé de tous nos efforts. Maintenant, je pense qu’il n’y avait rien de mieux pour préparer le barrage. On est satisfait du contenu, du résultat. Il va falloir s’appuyer sur cette belle victoire pour aller chercher cette Nationale 2 ».

Philippe Maymat (entraîneur des arrières) : «  On a assisté à un joli match de rugby qui était plaisant à voir. Avec un terrain sec et du soleil, il était important d’envoyer du jeu, de ne pas être restrictif. On est resté sérieux malgré vingt premières minutes difficiles, car ils étaient très présents au bord des rucks. Mais, ensuite, on a eu une dimension physique supérieure. Le point positif est qu’on n’a pas eu de blessés et qu’on va récupérer tout le monde ce qui nous permettra de disposer de toutes nos forces vives pour jouer ce barrage aller-retour. On va essayer de l’aborder le mieux possible en étant performant sur les deux matches ».

Loïc Laborie (capitaine du CAC) : « On s’est régalé. Pour cette fin de phase régulière, on avait à cœur de se rassurer sur notre jeu et d’avoir des certitudes pour attaquer les barrages. Ça fait trois ans qu’on est privé de phases finales. On y est. Il va falloir qu’on reste encore plus concentrés, plus déterminés. Cette semaine va être très importante sur la cohésion, la récupération, pour se préparer en mode commando. Merci à tout le public d’être venu si nombreux. C’est une journée qui a bien commencé, donc maintenant, place à la suite ».

Article source: https://www.ladepeche.fr/2022/04/11/on-termine-sur-un-feu-dartifice-10228590.php