Comment réinventer les Grands feux après 18 ans?

L’équipe des Grands feux jongle avec ce genre de questionnement depuis l’an dernier. Et les idées ont foisonné. Rendez-vous du 10 au 24 août au Lac-Leamy pour en être témoin!

Le message classique de la directrice générale Anny Spooner demeure, mais il est cette année bonifié: «Arrivez tôt pour désengorger les rues, profitez du site et des bistros, surtout qu’on a des ajouts cette année dans nos bistros SAQ et on aura un bar à tapas. Arrivez tôt parce qu’il y aura différentes choses, autant au niveau des spectacles (soul, rock, disco, 70’s, 80’s, 90’s, relève) qu’au niveau des surprises avec les ambassades», explique Anny.

Si les Émirats arabes unis et la Grande-Bretagne sont encore indécis sur l’image qu’ils veulent projeter sur le site, ce n’est pas un problème pour les Philippines et le Danemark (qui montrera une nouvelle technologie cette année, avec ses puces intégrées dans les effets des bombes). «La gang du Danemark est complètement débile, lance Anny. Ils nous amènent des versions géantes de jeux typiquement danois sur le côté plage et l’ambassade des Philippines veut nous amener une troupe de danse folklorique.» Rappelons que le Royaume-Uni avait délégué la troupe de mimes Grey Men à sa première présence aux Grands feux.

Anny est très heureuse de ce changement au niveau des équipes et des pays, car cela entraînera une vague rafraîchissante. Le directeur pyrotechnique, Yanick Roy de Royal Pyrotechnie, et son collègue Patrice Guy, ont réussi là un petit exploit.

Plusieurs concours seront aussi organisés, notamment celui du tapis rouge sur la plage: les familles seront photographiées et courront la chance de gagner des places à la première rangée pour le show suivant.

L’achalandage sur les médias sociaux des Grands feux a augmenté de 60% ces derniers mois, une belle réussite selon Anny. Cela aidera à dynamiser l’ambiance avant les spectacles pyromusicaux.

Les barges seront aussi en vedette cette année, car d’après Anny, la majorité des questions du public les concernent. «Les gens se demandent comment on fait pour monter un show. Moi je ne peux pas l’expliquer, mais là, on va être capable de leur montrer ce que ça a l’air avant et après. On va aussi essayer d’avoir une caméra pour filmer les explosions.»

Infos: www.feux.qc.ca. Promo spéciale sur le prix des billets d’admission générale achetés à l’avance, disponibles à 4$ moins cher (8$ au lieu de 12$) aux magasins Loblaws et Provigo de la région. Les enfants de 11 ans et moins continuent d’entrer gratuitement.

Article source: http://www.info07.com/Culture/2013-07-16/article-3313121/Comment-reinventer-les-Grands-feux-apres-18-ans/1