Comment se déroule un feu d’artifice ? Explications par les professionnels présents lors du lundi de Pentecôte à Sisteron

Comment se déroule un feu d’artifice ? Explications par les professionnels présents lors du lundi de Pentecôte à Sisteron

Le feu d’artifice à Sisteron a duré quelques minutes.

Comment se déroule un feu d’artifice ? Explications par les professionnels présents lors du lundi de Pentecôte à Sisteron

Des gerbes de fleurs incandescentes sont lancées dans le ciel et leurs pétales brûlants retombent et rebondissent sur le bitume pour y mourir. Les ombres du soir reculent et la cathédrale s’illumine quelques instants, prenant vie dans une allure fantomatique. La nuit profonde retentit de chapelets d’explosion qui font crier et rire les enfants. Certains se serrent contre leurs parents.

Le feu d’artifice annonce la fin de 4 jours de fête foraine en ce lundi de Pentecôte chômé ou pas, selon les entreprises. La pluie qui a perturbé ces quelques jours de manèges à Sisteron a pris sa journée pour le plus grand soulagement de tous. La foule s’est densifiée tout au long de la journée entre les chemins laissés par les stands sur la place de la République et devant l’école de Verdun.

La Police Muncipale prépare les lieux en amont

Mais pour ce moment qui dure une poignée de minutes, le temps de la préparation est plus long et sans comparaison possible. « Il faut anticiper l’événement 48h00 avant, voire plus. » C’est Christophe Marte, le chef de la Police Municipale qui s’exprime. Lui et ses hommes sont sur la brèche depuis plusieurs jours. Attentifs à la sécurité, ils discutent avec les forains, venant vérifier que tout va bien, et jetant un œil sur les éventuels fauteurs de trouble afin de désamorcer les tensions possibles.

Pour préparer le feu d’artifice, il est indispensable de dégager une superficie environnante autour des mortiers et des explosifs. « La zone est délimitée par un barrièrage afin que le public soit averti. 24h avant, les véhicules sont évacués en empêchant le stationnement et les agents repèrent les propriétaires par la plaque minéralogique pour ceux qui sont encore sur place. Une réquisition mobilière est le dernier recours dans le cas où ils ne peuvent pas contacter certains ; la voiture est déplacée par un garagiste et mise en sécurité. »

Une collaboration totale et dans la confiance avec les partenaires

Une fois cette étape effectuée, il reste encore l’espace temps à gérer. « Les feux d’artifice sont mis en place par un artificier professionnel, et la mise à feu est faite sous sa responsabilité. Les gendarmes avec qui nous travaillons régulièrement et en parfait accord et les pompiers sont présents pour assurer la plus grande sécurité. La Police Municipale s’appuie sur eux et sur le comité des Fêtes qui est l’organisateur et avec lequel nous avons d’excellents rapports. Le président Jean-Paul Laurent et les bénévoles sont des gens de cœur et il est important de leur rendre hommage. » Les gens ont tendance à se rapprocher et ne se rendent pas compte du danger du feu d’artifice. « Nous devons les empêcher en permanence de s’approcher. Mais jusqu’à présent, nous n’avons jamais eu à déplorer d’accident car sur le secteur, la population reste consciente des dangers. »

Gendarmes et Pompiers présents

Le maire de Sisteron, en l’occurrence Daniel Spagnou, donne le top départ une fois que la zone est sécurisée et que ça a été vérifié par les forces de police. La situation est maitrisée au maximum : « Les pompiers surveillent tout risque de feu. Les gendarmes garantissent le regard de l’Etat au niveau de la Préfecture par rapport à l’organisation communale que nous représentons. »

L’artificier met en place le feu d’artifice

Le feu d’artifice a été organisé par Pyro FM, comme toutes les années. Morgan explique un peu la partie technique : « Il y a entre 500 et 1 000 fusées ce soir. Rien à voir avec les feux d’artifice du 14 juillet qui sont plus importants. Un plan de tir est organisé et il détermine les branchements. » Il a été aidé par Céline et Loïc pour la mise en place. Les fils qui relient les mortiers et les explosifs jusqu’à la malette sont fins, à peine visibles et couvrent le parking devant la cathédrale Notre Dame des Pommiers.

viaComment se déroule un feu d’artifice ? Explications par les professionnels présents lors du lundi de Pentecôte à Sisteron.

feux d'artifice, 14 juillet, 1er Aout, 15 Aout, 31 Décembre