Dans les coulisses du feu d’artifice du parc Montjuzet à Clermont-Ferrand – Clermont-Ferrand (63000)

Un premier éclat dans le ciel, et les spectateurs lèvent la tête. Le feu d’artifice vient de commencer au parc Montjuzet, à Clermont-Ferrand. Intitulé « Sublime », le spectacle de cette année à été imaginé depuis plusieurs mois. « On commence à travailler dessus en septembre », explique Sylvain Philippon, de la société , qui l’a créé en collaboration avec la mairie.

L’artificier en chef commence par proposer des thèmes, qui sont validés par la Ville. « Cette année, nous avons choisi le thème Sublime, qui fait la part belle aux artistes français mais aussi aux personnalités féminines », confie-t-il.

« On a des exigences.Le feu doit être assez haut, avoir un bon rendu visuel, et durer plus de vingt minutes. »

Les services de la ville (empty)

Puis, au mois de janvier, vient le moment de mettre en rythme les tirs avec la musique. « Cette partie s’appelle poser la poudre. Comme une partition, on cale les fusées sur les morceaux ».

En toute logique, il y a des éléments qui reviennent. « Il y a des tableaux bleu blanc rouge, on a choisi une musique de Soprano qui exprime la diversité, note l’artificier. On a les couleurs de l’ASM, également ! »

Malgré tout, l’artificier ne verra pas à quoi ressemble le spectacle jusqu’au jour où il a lieu. « J’ai une bonne idée de ce que ça donne, mais on ne peut pas faire de répétitions », confie-t-il. Cette année, c’est près d’une tonne d’artifices qui ont été envoyés, avec une cadence de tir allant jusqu’à 100 fusées par seconde.

Photos : Renaud Baldassin
Texte : Nicolas Fleury

Article source: https://www.lamontagne.fr/clermont-ferrand-63000/loisirs/dans-les-coulisses-du-feu-d-artifice-du-parc-montjuzet-a-clermont-ferrand_13606183/