Entre pluie et Covid, encore un été compliqué pour les artificiers d’Auvergne

Entre deux averses, les artificiers de 2B Evénementiel s’activent sur le stade de Volvic. Un feu d’artifice sur le thème de la chaîne des Puys, l’un des rares maintenus ce 13 juillet. « Sur une quinzaine de feux, ils nous en reste trois, et à peu près pareil pour le « , résume Justine Boyer, co-gérante de la société. « On est à 40% de l’activité« , ajoute Hugo Bertrandon, l’autre gérant.

Les artificiers, entre pluie et Covid, subissent encore les annulations en chaîne. Reportage à Volvic.

Ce n’est pourtant pas la pluie qui empêche de tirer un feu d’artifice. Seuls l’orage et le vent sont rédhibitoires, mais convier le public sous une météo incertaine, les municipalités ne s’y risquent pas.

La crainte des nouvelles restrictions sanitaires

Jean-Christophe Lauradoux, de la société Pyragric en Auvergne-Limousin, aurait dû tirer le feu d’artifice de Clermont-Ferrand ce 14 juillet, reporté au 27 août. « Bosser depuis un mois comme des fous pour tout organiser, la logistique, caler les artificiers, les livraisons de poudre… tout ça pour tout annuler à 24 heures du truc. C’est déprimant. » L’ se console avec deux autres « gros feux » : Vichy et Cournon d’Auvergne sont maintenus ce 14 juillet.

Jean-Christophe Lauradoux, de la société en Auvergne-Limousin

Et puis l’épidémie de Covid pèse encore lourd sur ce secteur de l’événementiel. « Qui dit pas de fête dans le village ou les villes, dit pas de buvette. _Pas de buvette, pas de feu d’artifice_ » se désole Hugo Bertrandon, de 2B Evénementiel. « Après l’allocution du Président de la République, nos clients nous disent dès à présent que c’est hors de question de demander le pass sanitaire à tout le monde.« 

Hugo Bertrandon, gérant de 2B Evénementiel à Veyre-Monton

Aujourd’hui le secteur reste aidé par l’Etat mais l’ conclut : « On a envie de travailler, mais ça devient très compliqué d’envisager un avenir, tout simplement.« 

Article source: https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/entre-pluie-et-covid-encore-un-ete-complique-pour-les-artificiers-d-auvergne-1626188103