Festivités du 14 juillet : les coulisses du feu d’artifice qui sera tiré depuis la Garonne

Le sera tiré depuis la Garonne. (©D. Russeil / Actu Toulouse)

C’est un spectacle d’une vingtaine de minutes qui devrait en mettre plein les yeux des habitants de Toulouse ! Le feu d’artifice du 2017 sera, comme l’an passé, tiré sur la Garonne, à partir de 22 h 30, après le grand concert gratuit qui se tiendra sur la prairie des Filtres.

LIRE AUSSI : DAVID GUETTA SERA LA TÊTE D’AFFICHE DU CONCERT GÉANT DU 14 JUILLET À TOULOUSE

« Un thème fédérateur et festif »

Le thème choisi cette année : « les années 80 », comme l’explique David Proteau, directeur artistique chez , l’ qui, depuis quatre ans, prend en charge le spectacle pyrotechnique de Toulouse :

« On a choisi ce thème au lendemain du feu d’artifice du 14 juillet l’an passé. C’est un thème fédérateur et festif, dans la lignée du spectacle familial que l’on avait proposé en 2016 »

Derrière la magie du feu d’artifice, il y a des heures de préparation et de mise en scène. « La première étape, c’est de monter la bande son, détaille David Proteau. Ensuite, il faut trouver le visuel qui va avec les notes, l’émotion et le bon dosage pour qu’au final les spectateurs aient l’impression de voir la musique et non de l’écouter. »

« Plus que du 16/9, mieux qu’un écran I-max »

Et la mise en scène doit aussi respecter les contraintes du site toulousain. Le feu du 14 juillet sera en effet tiré depuis 20 radeaux et barges positionnés au milieu de la Garonne et tous les spectateurs devront pouvoir le voir, aussi bien depuis le pont Saint-Michel ou le pont-neuf que depuis la pairie des Filtres, le quai de Tounis ou la Daurade.

« Pour que tout le monde puisse apprécier le spectacleon créé une véritable façade, un mur d’artifices de 500m de long qui va se refléter dans la Garonne, c’est énorme ! souligne David Proteau. C’est plus que du 16/9, c’est mieux qu’un écran I-max. »

Plusieurs jours de préparation

Bien sûr, le fait que le spectacle pyrotechnique soit tiré depuis le fleuve complique le travail des artificiers. « C’est très lourd à mettre en place, notamment pour les mises à feu, confie David Proteau. Il faut trois jours de travail et une vingtaine de personnes à mobiliser. »

Comme dans le prêt-à-porter, il y’a des tendances en matière de feux d’artifices. Et le spectacle pyrotechnique du 14 juillet à Toulouse devrait être à la dernière mode, avec « beaucoup d’effets de couleurs, de pailletés, de scintillants. Il y aura aussi pas mal de doré parce que ça se reflète très bien dans la Garonne. »

Artificiers depuis 250 ans l’entreprise Rugierri est basée à Muret et Sainte-Foy-de-Peyrolière, au sud-ouest de Toulouse. La société scénographie de très importants en France et à l’international et se placent parmi les meilleurs concepteurs de spectacles pyrotechniques au monde.

Article source: https://actu.fr/occitanie/toulouse_31555/festivites-14-juillet-coulisses-feu-dartifice-sera-tire-depuis-garonne_8542427.html