Feu d’artifice du 15 août : pourquoi le maire de Royan l’a maintenu, malgré les risques d’incendie

Malgré les risques d’incendie, les habitants de Royan en Charente-Maritime et les touristes, soit au total 100.000 personnes, pourront profiter du feu d’artifice du 15 août tiré ce lundi soir. Celui-ci sera dirigé vers la mer avec toutes les précautions possibles, explique le maire de la ville, Patrick Marengo. « C’est un feu d’artifice tiré à partir d’une plage urbaine, c’est-à-dire sans massif boisé à proximité », affirme-t-il au micro d’Europe 1.

Un PC sécurité qui peut interrompre le feu d’artifice à tout moment

Le maire LR de cette ville de près de 20.000 habitants sur la façade atlantique poursuit : « On peut tirer d’autant qu’on tire à partir de la mer, c’est-à-dire sur des plateformes où sont prépositionnées toutes les charges, et en-dessous il y a l’eau de mer. Ce qui fait que les plateformes étant orientées vers la mer, avec cinq degrés à peu près, le risque est très faible », expose-t-il.

LIRE AUSSI – «Est-ce qu’on va repartir ?» : les habitants de Belin-Béliet entre crainte et soulagement après leur retour

 

Patrick Marengo garantit au micro d’Europe 1 que les services de la ville sont « en mesure d’interrompre le feu à tout moment ». De plus, « il y a un poste de commandement interservices de sécurité qui conduit toute l’opération », ajoute le maire de Royan. « On l’a géré en amont, on l’a préparé, on a planifié. C’est vraiment sérieux », appuie Patrick Marengo.

« Apporter de la joie, pas défigurer un paysage »

Enfin, l’élu LR tient à préciser que cet évènement ne signifie pas un manque de considération pour les communes touchées. « On est très solidaires des communes qui ont été éprouvées, très solidaires de tous les soldats du feu qui sont intervenus. Ce feu d’artifice a vocation à apporter de la joie, et pas à défigurer un paysage », conclut-il auprès d’Europe 1.

La ville de Royan, à une centaine de kilomètres de la Gironde, profite d’une exception accordée à quelques autres mairies, situées sur la façade atlantique et non loin des régions touchées par les gigafeux girondins de juillet et de la semaine dernière.

Article source: https://www.europe1.fr/societe/feu-dartifice-du-15-aout-pourquoi-le-maire-de-royan-la-maintenu-malgre-les-risques-dincendie-4128431