Feu d’artifice mortel de Cholet : les 5 questions qui se posent

2 morts, un blessé grave et six blessés légers. C’est le bilan de l’accident survenu à Cholet dans le Maine-et-Loire au cours du feu d’artifice ce jeudi 14 juillet. Une enquête pour homicide involontaire et blessures involontaires a été ouverte. Le procureur de la République d’Angers Eric Bouillard a organisé une conférence de presse avec le directeur départemental de la sécurité publique Jean Hayet.

Que s’est-il passé ?

« Il y a eu une explosion qui a entraîné un départ de feu », a indiqué le procureur de la République. Selon les premiers éléments, plusieurs ont explosé. Pour quelles raisons ? L’enquête devra le déterminer. Un spectateur, Mickaël, témoigne auprès de France Info : « Deux ou trois n’ont pas décollé, elles ne sont pas parties en hauteur, elles ont explosé sur le terrain de football où était le feu ». Il ajoute : « Il y a eu un début d’incendie sur une des boîtes d’artifice ». Et de poursuivre : « Quelques secondes après, un des artifices est parti à l’horizontale, a traversé le portail du terrain et explosé à 15-20 mètres de nous, au milieu des gens ».

Les spectateurs étaient-ils trop près ?

Les six personnes blessées « étaient situées dans une zone de 30 à 50 mètres du pas de tir », a précisé le procureur de la Républiqe. « À notre connaissance, il n’était pas prévu par les artificiers que des personnes se trouvent dans cette zone. La majorité du public était située à 150 mètres et plus du pas de tir », ajoute le magistrat. Pourquoi des spectateurs étaient-ils aussi près du départ des fusées ? Pourquoi n’ont-elles pas été délogées avant le coup d’envoi du feu d’artifice ? L’enquête devra aussi répondre à ces questions.

#Cholet Après le décès d’un enfant de 7 ans et sa sœur de 24 ans au feu d’artifice du #14Juillet, plusieurs vidéos de l’accident de tir circulent sur les réseaux sociaux. En voici une transmise à la rédaction du ⁦@courrierouest⁩ par un internaute ⤵️ pic.twitter.com/8LrjWywsML

— Gabriel Boussonnière (@GBoussonniere) July 15, 2022

Le #feudartifice de #Cholet qui est parti en cacahuète total ! Les spectateurs de se sont pris des feux à bout portant ⚠️ pic.twitter.com/HsTjowBbu8

— デ (@pouletNbear) July 14, 2022

Le dispositif de sécurité était-il suffisant ?

Pour le feu d’artifice de Cholet, quinze policiers nationaux et une douzaine de policiers municipaux étaient mobilisés, a indiqué le directeur départemental de la sécurité publique du Maine-et-Loire.

Y a-t-il des gardes à vue ?

Les artificiers ont déjà été entendus par les policiers. La société en charge d’organiser le feu d’artifice de Cholet est basée en Ille-et-Vilaine. Le matériel utilisé a été saisi par les enquêteurs. Le parquet a ouvert une enquête pour homicide involontaire et blessures involontaires.

Qui étaient les victimes ?

L’accident a fait deux morts : un petit garçon de 7 ans et sa grande sœur de 24 ans. Leurs parents font partie des six personnes légèrement blessées. Le compagnon de la jeune femme décédée, âgé de 26 ans, est hospitalisé àTours pour de graves brûlures.

Article source: https://www.ladepeche.fr/2022/07/15/feu-dartifice-mortel-de-cholet-les-5-questions-qui-se-posent-10437361.php