Infos feu d'artifice

1 / 100

« J’habite dans le quartier de la gare à Perpignan et je vois bien ce phénomène naissant que sont les tirs de feux d’artifice en pleine rue ». Lucas connaît bien les règles en vigueur qui entoure la pratique de la pyrotechnie qu’il exerce sur les plages du Roussillon. « Que ce soit sur un terrain privé ou sur le domaine public, il faut demander une autorisation en mairie. Il faut alors déclarer le nombre de kilos de poudre noir, délimiter un périmètre de sécurité et détailler les conditions météorologiques. Que ce soit les pétards et les feux d’artifice, ils sont classés en quatre catégories en fonction de leur puissance ». Les F1 sont de type fontaine à gâteau ou claque doigt. Les F2/F3 sont des pièces de feux d’artifice plus conséquentes. Les F4 sont réservés aux artificiers formés et titulaires d’un certificat permettant l’acquisition, la détention et l’utilisation.

Cela coûte entre 200 et 1 000 euros, à la frontière espagnole ou au Perthus

Pour Lucas, la pratique en pleine rue à Perpignan comporte son lot des risques. « Ils utilisent des feux d’artifice de type F2. Ils sont automatiques et fonctionnent seuls durant environ trois minutes. Ils trouvent ce type de produits à la frontière espagnole et en Andorre où la législation est moins contraignante. Cela coûte entre 200 à 1 000 euros. On peut en trouver sur Internet qui est devenu une source d’approvisionnement, mais les sites spécialisés restent pointilleux sur la réglementation ».

Il reste aussi quelque peu sceptique sur les conditions de mise à feu des engins pyrotechniques. « C’est dangereux car il faudrait qu’il y ait aucune habitation à 150 mètres autour. Dans un territoire venteux comme le nôtre, les projectiles ont tendance à évoluer et l’objectif peut terminer chez quelqu’un. Autre souci, c’est qu’ils allument la mèche avec un briquet, puis ils partent en courant. C’est problématique car cela rend l’événement pas sécurisant pour eux-mêmes, alors qu’il serait préférable d’organiser une mise à feu à distance ».

Article source: https://www.lindependant.fr/2020/08/13/feux-dartifice-dans-les-rues-de-perpignan-les-conditions-de-securite-sont-precaires-9018868.php

Buy cheap website traffic