Infos pyrotechniques

Le choix fuxéen est différent de celui pris à Saint-Girons, Lavelanet ou Tarascon. Ici, il n’y aura pas de fête, pas même d’espace laissé aux forains pour qu’ils accueillent le public. « En fait, on est contraints par l’espace des allées de Villote, c’est un couloir, indique le maire Norbert Meler. Par exemple, on ne peut pas mettre en place de sens de circulation, d’écart réglementaire entre les stands… Peut-être que d’autres endroits s’y prêtent mieux. Avec cette contrainte, on ne peut pas installer les forains de manière à respecter les normes de sécurité sanitaire. De même, pour le feu d’artifice, on n’imagine pas rassembler 4 000 à 5 000 personnes ». La décision a donc été prise mardi soir d’une annulation pure et simple de la fête de début septembre et du feu d’artifice.

« En plus, qui peut dire où on en sera en termes de deuxième vague au début du mois de septembre ?, questionne l’élu. Pourtant, il fallait prendre des décisions, contractualiser maintenant. En l’état actuel, la meilleure décision était d’annuler. »

La position est d’ailleurs la même du côté du comité des fêtes, qui se charge des bals et autres défilés dans les rues. « La décision de tout annuler a été prise en commun avec la mairie, indique le président du comité, Alexandre Perocheau. On est affilié à la Fédération des comités des fêtes qui nous dit que la responsabilité de l’association est engagée en cas de problème. Donc qu’on doit fournir du gel, des masques à tout le monde, garantir la distanciation sociale… C’est impossible. On avait des problèmes dans tous les sens. » En effet, comment organiser un bal tout en assurant qu’il n’y aura pas de grand rassemblement et que la distanciation sera respectée ? « C’est sûr que c’est un peu contradictoire, qu’on ne savait pas sur quel pied danser », admet, jeu de mots à l’appui, M.Perocheau.

Reste la question des artistes, sachant que des contrats étaient déjà signés. « Vu que tout le monde est perdant, on trouve des solutions en discutant, assure le président du comité des fêtes. C’est sûr que les musiciens ne sont pas surpris quand on leur annonce que la fête n’aura pas lieu. C’est embêtant pour eux, mais, de tradition, on essaie de les reprendre l’année suivante. Quand on le peut en tout cas, quand les calendriers correspondent. »

Une annulation d’autant plus dommageable que, l’an dernier, la fête avait connu une forte affluence. Le beau temps avait été au rendez-vous, une grande parade avait animé les rues du centre-ville et le concert de Natasha Saint-Pier avait rassemblé largement. Le feu d’artifice, lui aussi, avait réuni et contenté la foule. Ce n’est que partie remise : sûrs que, quand les conditions sanitaires le permettront, les allées de Villote redeviendront le cœur battant de la fête.

Article source: https://www.ladepeche.fr/2020/07/23/la-fete-est-annulee-le-feu-dartifice-naura-pas-lieu-8990376.php